Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Une vie pleine de tourments intérieurs (Bernanos)

Le journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos retrace l'existence solitaire d'un prêtre inexpérimenté et malade. La tenue du journal  lui permet de se délivrer un peu du poids qui leste son ministère.

bernanos, thème, foi, tourments intérieurs, vie

Repères : thème de l'esprit : l'étude

 

Il a été précédemment présenté le thème de l'étude de ce mois. Découvrons ensemble Le journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos dont l'analyse portera sur les points suivants :

Journal

Perdu dans cette paroisse sans chaleur, l'homme de foi se trouve abandonné à lui-même en dépit des quelques amitiés qu'il entretient avec des êtres remarquables.

Il vit la situation comme une épreuve qui le tourmente profondément. Il souffre terriblement de cette impossible communication avec ses paroissiens :

« et j'attends toujours un cri du cœur, un élan qui réponde au mien.» (page 66). 

La tenue du journal  lui permet de se délivrer un peu du poids qui leste son ministère.  Il cherche également à voir clair dans sa mission et dans sa foi, laquelle est soumise à bien des questionnements. Le curé de campagne, homme transpercé par le doute, vit dans les ténèbres.

Les notables du pays

Cependant l'homme, pétri d'angoisse et affecté de surcroît d'un mal physique, est contraint de dépasser les difficultés existentielles qu'il traverse pour faire vivre sa paroisse. Dans le cadre de son ministère, il entre ainsi en relation avec les châtelains de la commune qui sont appelés à subventionner les actions sociales. Il y est reçu avec les honneurs dus à son rôle pastoral. Mais au fil du temps, le curé d'Ambricourt va pénétrer dans l'étrange cercle familial des notables du pays.

Cet homme sans relief se révélera alors dans tout sa plénitude.

Repères : l'étude : un étrange tête-à-tête, 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lyly 22/11/2010 06:07



Bonjour L


Il est des rencontres qui bouleversent des vies


Je cours (prudemment ) lire la suite



Litteratus 22/11/2010 18:35



Cette femme n'attendait plus rien jusqu'à cette rencontre inopinée...



Anne Le Sonneur 20/11/2010 22:27





Le Journal d'un curé de campagne est l'un des rares textes qui m'aura interpelé. La foi, il faudrait oser en parler avec infiniment de prudence. Elle dépasse toute frontière humaine et
religieuse. Il est un souffle qui nous porte vers notre humanité, qui nous permet de tout donner, au-delà de nos forces. Alors oui, ce curé de campagne peut vous paraître malade mais il est
surtout essentiellement dépassé par ce qui le porte.


                                          Anne
Le Sonneur



Litteratus 21/11/2010 16:48



Dépassé en effet par ce qui le porte, perdu dans ses propres ténèbres, il expérimente une vie tourmentée avant de découvrir avec certitude cette fois que "tout est grâce."