Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le thème de la foi dans la littérature : entre tourments et erreurs (3)

4961323718_5ca8358e91.jpg

 

La paroisse d'Ambricourt

(Repères : thème de l'esprit : l'étude)

 

Il a été précédemment présenté le thème de l'étude de ce mois. Découvrons ensemble Le journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos qui retrace le parcours semé d'embûches d'un prêtre passablement inexpérimenté.


Le livre s'ouvre sur l'aveu plein de lucidité d'un jeune curé, malade et désargenté, exerçant son ministère dans la paroisse rurale d'Ambricourt, située dans le nord de la France : « Ma paroisse est dévorée par l'ennui.» (page 29).

 

Cet homme, dont nous ne connaîtrons jamais le nom, anime la vie  paroissiale d'une communauté indifférente et ingrate. Son existence se déroule au rythme des célébrations rituelles, devant une assemblée réduite à sa plus simple expression. Son rôle pastoral l'oblige également à présider des séances de catéchisme, dispensées à des enfants sournois ainsi qu'à conduire des œuvres sociales indépendamment des visites à ses paroissiens à la pratique sans âme.

 

La solitude d'un homme de foi

Le curé d'Ambricourt vit ainsi dans une grande solitude morale qui le met à rude épreuve tant sur le plan physique que sur le plan de sa foi  :

«Mais je voudrais que le bon Dieu m'ouvrît les yeux et les oreilles, me permît de voir son visage, d'entendre sa voix. Sans doute est-ce trop demander?  Le visage de ma paroisse ! Son regard ! Ce doit être un regard doux, triste, patient, et j'imagine qu'il ressemble un peu au mien lorsque je cesse de me débattre, que je me laisse entraîner par ce grand fleuve invisible qui nous porte tous, pêle-mêle, vivants et morts, vers la profonde Éternité. » (page 56)

 

Repères : l'étude : le thème de la foi dans la littérature : entre tourments et erreurs (4)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 20/11/2010 12:42



ça ç sur que Son regard doit être triste ... a+ Lit



Litteratus 20/11/2010 18:01



l'obscurité est profonde...



lyly 19/11/2010 06:25



Je n'ai pas lu ce livre mais, je pense que plus la bataille est rude et plus la victoire


est belle (sans doute ce côté optimiste profondément ancré en moi )


Belle journée, bises, Lyly



Litteratus 19/11/2010 15:54



Il va se révéler en effet...



flora 18/11/2010 19:20



Le jeune curé voudrait que le monde ressemble à son visage... La sagesse prône tout au plus une lente influence possible sur cet entourage... Mais peut-on posséder la sagesse à son âge?



Litteratus 19/11/2010 15:51



Cette solitude est un poids si lourd à porter au quotidien...