Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La carte maléfique : la dame de Pique (Pouchkine)

La carte maléfique : la dame de Pique (Pouchkine)

Repères : thème du divertissement : étude


Résumé : il a été précisé qu'au cours d'une soirée entre officiers a lieu le récit de la vie de la comtesse Anna Fedotovna, bénéficiaire d'un secret tenant à la combinaison de trois cartes gagnantes. Le secret attise l'intérêt de tous et notamment d'un jeune allemand, Hermann, qui décide d'arracher le secret à la vieille dame laquelle, sous le coup de la peur, décède soudainement en emportant avec elle le fameux mystère. Mais le jeune homme assiste à une scène hallucinante au cours de laquelle la comtesse lui apparaît en songe et lui confie enfin son secret en contrepartie d'une double obligation morale. Il est en possession du jeu gagnant et cherche à les mettre en application.


                                                                                       ***
Une partie décisive


La partie de cartes peut commencer. Le héros qui s'interdisait fermement toute participation à cette activité de hasard se lance désormais à corps perdu dans le jeu muni du fameux sésame.

 

Il mise une somme importante, ce qui le fait passer pour un fou aux yeux de tous. On exige même des garanties. La tension est palpable autour de la table. La première partie s'ouvre sur une victoire complète grâce à la première carte ; le trois est en effet gagnant. L'étonnement est à son comble. Mais tranquille et sûr de lui,  le joueur quitte le cercle de jeu pour mieux revenir le lendemain.

 

La deuxième partie se déroule dans les mêmes conditions. C'est dire avec quelle impatience est attendu Hermann au cours de la troisième partie de cartes.

 

L'assistance se fait plus nombreuse. Le jeu se transforme en un vrai « duel » (chapitre VII). La tension est palpable. Les gains peuvent s'avérer immenses. La fièvre du jeu prend le joueur qui se laisse aller à commettre une erreur impardonnable.
« À droite, on vit sortir une dame ; à gauche un as.
« L’as gagne, dit Hermann, et il découvrit sa carte.
– Votre dame a perdu », dit Tchekalinski d’un ton de voix mielleux.
Hermann tressaillit. Au lieu d’un as, il avait devant lui une dame de pique. Il n’en pouvait croire ses yeux, et ne comprenait pas comment il avait pu se méprendre de la sorte. »


L'erreur fatale


Il a confondu la dernière carte, l'as, avec la dame de pique, ce qui lui fait perdre toute sa mise et sa seule chance de faire fortune. Il est ainsi ruiné.

 

Mais pire, cette carte fatale lui rappelle une personne précise qui lui fait horreur : « Les yeux attachés sur cette carte funeste, il lui sembla que la dame de pique clignait de l’œil et lui souriait d’un air railleur. Il reconnut avec horreur une ressemblance étrange entre cette dame de pique et la défunte comtesse… »

 

La chance s'est détournée du jeune homme décidément trop présomptueux.


Restons encore, si vous le voulez bien,  dans la folie du jeu avec le Joueur de Dostoievski.

Les textes cités proviennent de la traduction faite par Mérimée

 

http://fr.wikisource.org/wiki/La_Dame_de_pique

 

Repères à suivre : la découverte du cercle de jeux

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flora 21/06/2012 01:57


Pouchkine, avec beaucoup d'économies de moyens dans le style, installe une tension palpable dans tous ses textes (j'adore "Tempête de neige", p.ex.)

Litteratus 25/06/2012 12:59



Un auteur injustement tombé dans l'oubli !