Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le divertissement causé par la beauté du matin (Anna de Noailles)

 

lever de soleil


Repères : thème du divertissement : présentation générale


Les formes de divertissement 

La Gazette Littéraire a mis en évidence dans ses derniers articles l'étymologie du mot divertissement ainsi que les causes de ce besoin de distraction propre à l'être humain au travers de Montaigne et de Pascal.
Passons désormais aux différents motifs de réjouissance.
Les sources de divertissement sont évidemment très nombreuses dans la Littérature. Toute tentative de les répertorier est passablement vouée à l'échec.

Il convient de faire un choix...

Les réjouissances causées par la Nature
Le spectacle du lever du jour figure en bonne place dans les anthologies poétiques : il faut dire que l'on n'a rien fait de mieux en terme d'agrément...
C'est aussi l'occasion de faire entrer Anna de Noailles dans l'index général de la Gazette !

Qui peut raisonnablement contester que le divertissement le plus beau est souvent le plus simple ?



Ô lumineux matin


Ô lumineux matin, jeunesse des journées,
Matin d'or, bourdonnant et vif comme un frelon,
Qui piques chaudement la nature, étonnée
De te revoir après un temps de nuit si long ;

Matin, fête de l'herbe et des bonnes rosées,
Rire du vent agile, oeil du jour curieux,
Qui regardes les fleurs, par la nuit reposées,
Dans les buissons luisants s'ouvrir comme des yeux ;

Heure de bel espoir qui s'ébat dans l'air vierge
Emmêlant les vapeurs, les souffles, les rayons,
Où les coteaux herbeux, d'où l'aube blanche émerge,
Sous les trèfles touffus font chanter leurs grillons ;

Belle heure, où tout mouillé d'avoir bu l'eau vivante,
Le frissonnant soleil que la mer a baigné
Éveille brusquement dans les branches mouvantes
Le piaillement joyeux des oiseaux matiniers,

Instant salubre et clair, ô fraîche renaissance,
Gai divertissement des guêpes sur le thym,
- Tu écartes la mort, les ombres, le silence,
L'orage, la fatigue et la peur, cher matin...


 Le Cœur innombrable, Anna de Noailles (1876-1933)


http://fr.wikisource.org/wiki/%C3%94_Lumineux_Matin

 

Repères à suivre : présentation : la distraction musicale

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 06/06/2012 21:48


J'ai beaucoup de mal à lire cette Comtesse-là !


http://maisondeliza.over-blog.fr

Litteratus 11/06/2012 20:20



Cette comtesse a pourtant une plume très sûre...