Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

L'insoutenable légèreté de l'être (Kundera) (4)

L'insoutenable légèreté de l'être (Kundera)

 

Repères  : thème du Mouvement : l'étude

La coopérative agricole

Dans l'article précédent, il a été montré que le choix de Tomas de revenir en Bohème après l'invasion des chars russes l'a conduit à occuper le métier de laveur de carreaux avec une liberté immense qu'il finira par trouver néanmoins pesante.

Dans l'atmosphère politique passablement menaçante, le couple décide de vivre à la campagne choisissant de travailler dans une coopérative agricole.

Si l'abaissement social est complet, le bonheur sera paradoxalement au rendez-vous.

 

La sérénité

Vieillissant, Tomas a acquis une sérénité qui rend un certain équilibre à ce couple. Il se déclare heureux de son sort.

« Elle était arrivée où elle voulait arriver : elle avait toujours souhaité qu'il fût vieux. Elle pensa encore une fois au lièvre qu'elle pressait contre son visage dans sa chambre d'enfant.

Qu'est-ce que ça signifie, se changer en lièvre ? Ça signifier oublier sa force. Ça signifie que désormais on n'a pas plus de force l'un que l'autre. » (page 454)

L'égalité de ces deux êtres unis à travers l'injustice de traitement transparaît dans les dernières lignes du livre. Les choix de vie pleinement assumés a cimenté sur le tard ces deux protagonistes.

Hélas leur bonheur est intiment lié à la tristesse. La dualité toujours. La légèreté sans frein semblait pour Tomas trop insoutenable dans la durée.

Mais la légèreté des héros avec la perte de leur statut social a permis d'opposer une fin de non-recevoir à la dictature menaçante tout comme à la résistance au régime. Il s'agit d'un équilibre guère compatible avec l'état d'être humain, en quête de bonheur toujours inaccessible. Paradoxe toujours. Un tel constat se constat se dresse dans une note harmonieuse. Tout peut disparaître alors...

 

Repères à suivre : l'étude : sa synthèse

 

(les références des deux livres de l'étude seront indiquées dans la rubrique bibliographie à suivre)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 24/04/2011 17:10



Tout disparaît en effet ...



Litteratus 24/04/2011 20:10



seules les œuvres d'art restent...



lylyI 24/04/2011 08:10



La sérénité qu'apporte l'équilibre est longue à arriver parfois


Et quand on y parvient de nouvelles quêtes s'installent...


Bises et



Source : petitemimine.centerblog.net sur centerblog." />



Litteratus 24/04/2011 13:50



Merci pour ton soutien.


Je te souhaite à mon tour une très bonne fête de Pâques !