Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Un bien étrange voyage (II)

Dans la nouvelle d'Alphonse Daudet, le curé de Cucugnan, nous poursuivons son récit de voyage qui le conduit du paradis au purgatoire à la recherche de ses paroissiens décédés. Y seront-ils ?

 

curé de Cucugnan, Daudet, paradis, purgatoire, paroissiens

 

repères : thème du voyage : Curé de Cucugnan (Daudet)

Il vous est proposé de reprendre la lecture de la nouvelle de Daudet intitulée le curé de Cucugnan, extrait des Lettres de mon moulin de Daudet (1869).

Paroissiens

Poursuivons donc  le récit du  voyage du bon abbé Martin qui, après avoir quitté le Paradis, sans trouver ses paroissiens, va au Purgatoire à la recherche de ses ouailles...

Une surprise l'y attend...

Purgatoire

"« Et je cheminai... je cheminai ! Quelle battue ! j’ai la chair de poule, rien que d’y songer. Un petit sentier, plein de ronces, d’escarboucles qui luisaient et de serpents qui sifflaient, m’amena jusqu’à la porte d’argent.

« — Pan ! pan !

« — Qui frappe ! me fait une voix rauque et dolente.

« — Le curé de Cucugnan.

« — De... ?

« — De Cucugnan.

« — Ah ! ... Entrez.

« J’entrai. Un grand bel ange, avec des ailes sombres comme la nuit, avec une robe resplendissante comme le jour, avec une clef de diamant pendue à sa ceinture, écrivait, cra-cra, dans un grand livre plus gros que celui de saint Pierre...

« — Finalement, que voulez-vous et que demandez-vous ? dit l’ange.

« — Bel ange de Dieu, je veux savoir,— je suis bien curieux peut-être,— si vous avez ici les Cucugnanais.

« — Les ? ...

« — Les Cucugnanais, les gens de Cucugnan... que c’est moi qui suis leur prieur.

« — Ah ! l’abbé Martin, n’est-ce pas ?

« — Pour vous servir, monsieur l’ange.

« — Vous dites donc Cucugnan...

« Et l’ange ouvre et feuillette son grand livre, mouillant son doigt de salive pour que le feuillet glisse mieux...

« — Cucugnan, dit-il en poussant un long soupir... Monsieur Martin, nous n’avons en purgatoire personne de Cucugnan.

« — Jésus ! Marie ! Joseph ! personne de Cucugnan en purgatoire ! O grand Dieu ! où sont-ils donc ?

« — Eh ! saint homme, ils sont en paradis. Où diantre voulez-vous qu’ils soient ?

« — Mais j’en viens, du paradis...

« — Vous en venez !  ! ... Eh bien ?

« — Eh bien ! ils n’y sont pas ! ... Ah ! bonne mère des anges ! ...

« — Que voulez-vous, monsieur le curé ? s’ils ne sont ni en paradis ni en purgatoire, il n’y a pas de milieu, ils sont...

« — Sainte croix ! Jésus, fils de David ! Aï ! aï ! aï ! est-il possible ? ... Serait-ce un mensonge du grand saint Pierre ? ... Pourtant je n’ai pas entendu chanter le coq ! ... Aï ! pauvres nous ! comment irai-je en paradis si mes Cucugnanais n’y sont pas ?

« — Écoutez, mon pauvre monsieur Martin, puisque vous voulez, coûte que coûte, être sûr de tout ceci, et voir de vos yeux de quoi il retourne, prenez ce sentier, filez en courant, si vous savez courir... Vous trouverez, à gauche, un grand portail. Là, vous vous renseignerez sur tout. Dieu vous le donne !

« Et l’ange ferma la porte." (à suivre)

Alphonse Daudet, Les lettres de mon Moulin, Wikisource

  repère à suivre : la suite 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article