Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les codes classiques de la comédie du valet du Barbier de Séville (Beaumarchais)

 

Spécial bac de français 2020 : Beaumarchais respecte certains codes en vigueur de la comédie du valet dans le Barbier de Séville.

 

comédie, valet, maître, Barbier de Seville, Beaumarchais

 

Repères : comédie du valet : présentation

 

Dans l’article précédent, nous avons présenté les éléments biographiques de Beaumarchais. Nous verrons aujourd’hui l’apport de cet auteur dans le genre que nous étudions depuis le début du mois. Il est l’heure de préciser succinctement le propos du Barbier de Séville.

 

Résumé

Au pied d’un balcon, Figaro retrouve son ancien maître, le comte Almaviva. Ce dernier veut conter fleurette à Rosine, une jeune orpheline, séquestrée par le docteur Bartholo, qui cherche à l’épouser de force. Après maintes péripéties et surtout avec l’aide de Figaro, l’aristocrate parvient à se marier avec celle qui l’aime et dont il est aimé. Si Beaumarchais respecte certains codes en vigueur de la comédie du valet, il s’en détache par ailleurs comme il en sera question dans l’article suivant. Débutons par le respect de la tradition.

 

Plan

On trouve les éléments propres à la comédie du valet : l’univers clos et l’intrigue matrimoniale. Par ailleurs, la maisonnée comprend, un maître autoritaire, une jeune fille et des serviteurs. À cela s’ajoutent un professeur de musique, le barbier et l’amoureux transi. Beaumarchais présente Figaro comme l’ancien valet du comte Almaviva ; il correspond aussi au serviteur rusé dont le nom est signifiant et dont les manœuvres ont pour objet d’aider le bénéficiaire de l’action à réussir son projet. L’argent est enfin objet de convoitise. Reprenons ces différents points, si vous le voulez bien.

 

Univers clos

Le thème de la pièce rappelle les canons de la comédie du valet, à savoir la vie d’une maisonnée. On se trouve en présence d’un litige ayant trait à un mariage forcé, celui de Rosine avec le docteur Bartholo, thème classiquement abordé déjà par Molière. Ancien valet, Figaro fait figure de confident du comte, mais aussi de Rosine. En sa qualité de barbier, il a cette capacité à entrer et à sortir librement du logis. C’est le messager des amoureux.

 

Ancien valet

Il s’avère que la relation entre le comte et Figaro est déterminée par le lien de subordination passé. Almaviva est le premier à lui rappeler son ancien état : « Je me souviens qu’à mon service tu étais un assez mauvais sujet. »  (Acte I, scène 1)

Le serviteur ne conteste pas cette situation usant néanmoins de sa liberté de pensée. Il faut attendre la scène VI de l’acte I pour que le comte requière l’aide de Figaro : 

« et si vous servez bien mon projet en lui cachant mon nom… tu m’entends, tu me connais…

Figaro

Je me rends. Allons, Figaro, vole à la fortune, mon fils. »

En sa qualité d’ancien valet, Figaro prête donc son concours au comte pour mener à bien l’intrigue.

 

Nom

Le nom de Figaro serait dérivé du mot espagnol « picaro », c’est-à-dire picaresque, terme relatif à un aventurier d’origine populaire qui, aux prix de mille ruses, surmonte les épreuves de la vie. Il porte donc le nom d’un homme de petite condition, ce qui est conforme à l’origine sociale d’un domestique.

 

Adjuvant

Figaro joue un rôle actif et fait figure d’adjuvant du comte. Sa mission est conforme à celle des valets rusés, prêts à tout ;

« Moi, j’entre ici, où par la force de mon art, je vais d’un seul coup de baguette endormir la vigilance, éveiller l’amour, égarer la jalousie, fourvoyer l’intrigue et renverser les obstacles. »  (Acte 1, scène 6) Son opposant est bien, dans schéma actantiel de Greimas, le docteur Bartholo. Ce dernier est coriace, dur à manipuler. Les manœuvres du valet ne suffisent pas en tant que telles à la réussite du projet qui doit son issue heureuse à un coup du sort, en l’espèce, l’arrivée du notaire amené par Bazile.

 

Argent

On voit aussi que l’argent est présent comme objet codifié de la comédie du valet. Il sort de la poche du comte, de celle également du docteur Bartholo. C’est le signe distinctif du maître qui l’utilise à sa discrétion. C’est un moteur de l’action. Pas de comédie sans argent…

Il s’avère que Beaumarchais dépasse les codes traditionnels de la comédie du valet avant de les sauter en éclats dans le mariage de Figaro.

 

Avant de conclure, il vous est proposé de retrouver un extrait du barbier de Séville dans l’opéra de Rossini.

 

Repère à suivre : le dépassement des codes de la comédie du valet

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article