Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La multiplication, symbole miraculeux (Hugo)

 


3259938874_0c46049dc1.jpg

 

 

Repères : thème des mathématiques : présentation

500 x 200 = 1.000.000

Après la soustraction, venons-en, si vous le voulez bien à la multiplication. Rassurez-vous, il ne sera pas question aujourd'hui de savant calcul.

Nous constaterons ensemble la force démultiplicatrice, quasi miraculeuse de cette opération.

La plume de Victor Hugo se prête à une réflexion sur la nécessité de l'enseignement obligatoire et gratuit, qui a longtemps constitué son cheval de bataille. : « Ouvrir, une école, c'est fermer une prison »

L'écrivain avec la force de ses mots parle du « miracle » de la multiplication.

***

"Force gens, de nos jours, volontiers agents de change et souvent notaires, disent et répètent : La poésie s’en va. C’est à peu près comme si l’on disait : Il n’y a plus de roses, le printemps a rendu l’âme, le soleil a perdu l’habitude de se lever, parcourez tous les prés de la terre, vous n’y trouverez pas un papillon, il n’y a plus de clair de lune et le rossignol ne chante plus, le lion ne rugit plus, l’aigle ne plane plus, les Alpes et les Pyrénées s’en sont allées, il n’y a plus de belles jeunes filles et de beaux jeunes hommes, personne ne songe plus aux tombes, la mère n’aime plus son enfant, le ciel est éteint, le cœur humain est mort.

S’il était permis de mêler le contingent à l’éternel, ce serait plutôt le contraire qui serait vrai. Jamais les facultés de l’âme humaine, fouillée et enrichie par le creusement mystérieux des révolutions, n’ont été plus profondes et plus hautes.

Et attendez un peu de temps, laissez se réaliser cette imminence du salut social, l’enseignement gratuit et obligatoire, que faut-il ? un quart de siècle, et représentez-vous l’incalculable somme de développement intellectuel que contient ce seul mot : tout le monde sait lire ! La multiplication des lecteurs, c’est la multiplication des pains. Le jour où le Christ a créé ce symbole, il a entrevu l’imprimerie. Son miracle, c’est ce prodige. Voici un livre. J’en nourrirai cinq mille âmes, cent mille âmes, un million d’âmes, toute l’humanité. Dans Christ faisant éclore les pains, il y a Gutenberg faisant éclore les livres. Un semeur annonce l’autre."

William Shakespeare, V Hugo, 1ere partie-livre 3

http://fr.wikisource.org/wiki/William_Shakespeare_%28Victor_Hugo%29/I/III/1

 

repères à suivre : la division

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article