Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Portes ouvertes à la Gazette....

Portes ouvertes à la Gazette....

Depuis 2009, un site littéraire, gratuit, au service des lecteurs et des livres...

Lire la suite

L’enjeu de la métaphore du rossignol dans "les vrilles de la vigne" (Colette)

L’enjeu de la métaphore du rossignol dans "les vrilles de la vigne" (Colette)

Le premier texte de Colette les vrilles de la vigne qui donne son titre à l’ouvrage met en scène un rossignol, objet d'une métaphore filée, avant de relier son chant à une perception sensorielle de l'auteure qui aborde la question de la création littéraire....

Lire la suite

La conscience de soi chez Colette (“les vrilles de la vigne”)

La conscience de soi chez Colette (“les vrilles de la vigne”)

Le miroir dans les vrilles de la vigne met en présence la narratrice, sous les traits de Colette, et son personnage de fiction, Claudine. Elles échangent, se questionnent, l’une étant le double de l’autre. Colette recourt à de nombreuses antithèses et...

Lire la suite

Le jardin idéalisé de son enfance ("Sido", Colette)

Le jardin idéalisé de son enfance ("Sido", Colette)

Dans Sido, Colette choisit un angle précis qui part du général pour parvenir au particulier pour décrire le jardin de son enfance : c’est un jardin d’Eden où le règne minéral, végétal, animal vivent en harmonie avec sa famille, à l’abri du monde et de...

Lire la suite

Le rôle d’initiatrice de la mère dans “Sido” (Colette)

Le rôle d’initiatrice de la mère dans “Sido” (Colette)

Dans Sido, l’auteur nous montre l’importance de sa mère dans la construction du lien avec le monde. Dans le passage relatif aux fleurs, Colette choisit de la présenter comme un être non seulement original, mais également profond en ce qu’elle place la...

Lire la suite

L’idéalisation créatrice dans “Les Vrilles de la vigne” et “Sido” (Colette)

L’idéalisation créatrice dans “Les Vrilles de la vigne” et “Sido” (Colette)

Dans les analyses littéraires, nous mettrons en évidence l’art du paradoxe manié avec dextérité par Colette : on le retrouve dans les descriptions ou les jugements portés sur sa vie passée. Cela correspond à une volonté de faire fi de la logique, de défier...

Lire la suite

“Sido” et “les Vrilles de la vigne” (Colette) : un récit autobiographique  ?

“Sido” et “les Vrilles de la vigne” (Colette) : un récit autobiographique  ?

La question du genre littéraire des deux livres de Colette pour le bac mérite qu’on s’y intéresse : sont-ils des autobiographies ? Le livre Les Vrilles de la vigne est un recueil d’articles de presse et n’est pas une écriture du moi, même si l'on y retrouve...

Lire la suite

"Sido" et "Les Vrilles de la vigne" (Colette ) : célébration, mais de quels mondes ? 

"Sido" et "Les Vrilles de la vigne" (Colette ) : célébration, mais de quels mondes ? 

Pour le bac, nous devons examiner le rapport que Colette entretient avec la nature, mais aussi, de manière plus globale, avec ce qui constitue l’extériorité. Le monde colettien n’est pas purement descriptif, ni introspectif : c’est un monde entre les...

Lire la suite

"Sido" et "Les Vrilles de la vigne" (Colette ) : présentation

"Sido" et "Les Vrilles de la vigne" (Colette ) : présentation

Les Vrilles de la Vigne a été écrit d’abord sous formes de courts récits pour la presse avant d'être publié en 1908 ; Sido est, quant à elle, une œuvre de la maturité, donnant une place centrale à sa mère jusque-là tenue à distance compte tenu de son...

Lire la suite

Une remémoration, un tombeau pour Manon ? (Lescaut)

Une remémoration, un tombeau pour Manon ? (Lescaut)

Des Grieux a tout perdu, sauf cette réécriture de sa propre histoire qu’il envisage comme un écrivain comme nous venons de le dire. Il maîtrise son discours puisque c’est la seule chose qui lui reste. Ce discours devient le tombeau pour Manon. illustration...

Lire la suite