Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Un système de pensée : l'exemplarité de la vertu (Maupassant)

Le thème de l'esprit nous propose aussi un système de pensée basée sur la vertu. Pour illustrer ce point, nous verrons l'embarras de Madame Husson, dans la nouvelle célèbre de Maupassant à trouver une "rosière", c'est à dire une jeune fille vertueuse dans la ville normande où elle réside.

 

thème, esprit, vertu, maupassant, nouvelle, rosier, madame Husson

 

repère : thème de l'esprit : présentation

Dans l'article précédent, nous avons évoqué le positivisme, nous verrons aujourd'hui comme système de pensée, celui fondé sur la vertu.

Honneur

Découvrons l'importance de la vertu telle qu'elle était comprise au XIXème siècle : une exemplarité mise à l'honneur.

Prenons les "bonnes œuvres" de Madame Husson, personnage de la nouvelle savoureuse de Maupassant, qui peine à trouver une "rosière", c'est à dire une jeune fille vertueuse dans la ville normande où elle réside.

Comment procèdera -t-elle pour faire advenir un monde pur ?

En jetant son dévolu sur un pauvre garçon, devenu le "rosier", qui se prête à la mascarade qui va suivre...

Mascarade

"Jeune homme, une femme de bien, aimée des pauvres et respectée des riches, Mme Husson, que le pays tout entier remercie ici, par ma voix, a eu la pensée, l'heureuse et bienfaisante pensée, de fonder en cette ville un prix de vertu qui serait un précieux encouragement offert aux habitants de cette belle contrée.

"Vous êtes, jeune homme, le premier élu, le premier couronné de cette dynastie de la sagesse et de la chasteté. Votre nom restera en tête de cette liste des plus méritants ; et il faudra que votre vie, comprenez-le bien, que votre vie tout entière réponde à cet heureux commencement. Aujourd'hui, en face de cette noble femme qui récompense votre conduite, en face de ces soldats-citoyens qui ont pris les armes en votre honneur, en face de cette population émue, réunie pour vous acclamer, ou plutôt pour acclamer en vous la vertu, vous contractez l'engagement solennel envers la ville, envers nous tous, de donner jusqu'à votre mort l'excellent exemple de votre jeunesse.

"Ne l'oubliez point, jeune homme. Vous êtes la première graine jetée dans ce champ de l'espérance, donnez-nous les fruits que nous attendons de vous."

Le maire fit trois pas, ouvrit les bras et serra contre son coeur Isidore qui sanglotait.

Il sanglotait, le Rosier, sans savoir pourquoi, d'émotion confuse, d'orgueil, d'attendrissement vague et joyeux.

Puis le maire lui mit dans une main une bourse de soie où sonnait de l'or, cinq cents francs en or !... et dans l'autre un livret de caisse d'épargne. Et il prononça d'une voix solennelle : "Hommage, gloire et richesse à la vertu." »

Le rosier de Madame Husson, Maupassant.

source : http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Rosier_de_Madame_Husson

 repère à suivre : la valeur de l'argent

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lyly 11/11/2010 20:45



Moi aussi


C'est l'auteur dont j'ai le plus de livres dans ma bibliothèque


Belle soirée



Litteratus 12/11/2010 18:38



Je les redécouvre toujours avec plaisir...



flora 11/11/2010 17:50



Maupassant, le grand maître du genre! Il nous inflige la leçon sans faire de la morale!



Litteratus 11/11/2010 18:42



la "morale" mise en scène sans faire de la ...morale !



lyly 11/11/2010 08:02



Bonjour L


Quel régal encore et toujours de lire Maupassant


Oui, c'est en effet une jolie mascarade et heureusement que les moeurs ont


évolué


Je te souhaite une belle journée, bises, Lyly  



Litteratus 11/11/2010 15:46



J'apprécie énormément les nouvelles de Maupassant !