Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Sylvestre Bonnard, collectionneur prêt à tout

Éminent membre de l'Institut et brillant spécialiste de la Gaule Chrétienne, Sylvestre Bonnard est âgé d'une soixantaine d'années et vit en célibataire dans « la cité des livres ». Un jour, la découverte d'un manuscrit inconnu du XIVe siècle confirme les hypothèses qu'il avait toujours fondées sans jamais pouvoir les étayer. Il le lui faut...

Sylvestre Bonnard, Anatole France, collectionneur, livres, thème

 

Repères : thème du livre : l'étude

Un érudit

Après avoir découvert l'objet de l'étude du mois, découvrons ensemble un mystérieux roman au titre énigmatique le crime de Sylvestre Bonnard d'Anatole France.

Dans cette œuvre, nous verrons successivement les points suivants : 

Nous débutons aujourd'hui par la présentation de notre personnage : Sylvestre Bonnard.

Cité de livres

Éminent membre de l'Institut et brillant spécialiste de la Gaule Chrétienne, Sylvestre Bonnard est âgé d'une soixantaine d'années et vit en célibataire dans « la cité des livres » avec son chat, Hamilcar, et sa vieille bonne. Il nous révèle dans son journal son parcours personnel dont le lien conducteur le ramène inexorablement aux... livres.

Ayant dédié sa vie à l'étude d'ouvrages savants, il a connu de nombreuses satisfactions intellectuelles qui pourraient le pousser à se complaire dans des certitudes. Or, Sylvestre Bonnard ne possède pas cette sotte disposition d'esprit. Loin d'être blasé, il reste suspendu à l'inattendu de la vie.

Un manuscrit essentiel

Un jour précisément, la découverte d'un manuscrit inconnu du XIVe siècle confirme les hypothèses qu'il avait toujours fondées sans jamais pouvoir les étayer.

Cette révélation tirée de la lecture d'un catalogue fait l'effet d'une bombe.

Le travail d'une vie enfin justifié !

L'existence de ce manuscrit le trouble d'une manière visible :

« Quelle découverte ! La sueur m'en vint au front, et mes yeux se couvrirent d'un voile. Je tremblai, je rougis et, ne pouvant plus parler, j'éprouvai le besoin de pousser un grand cri. » (Ie partie, la bûche)

Le souhait le plus cher de cet homme est évidemment de l'acquérir. Mais il n'est pas encore possible pour Sylvestre de localiser cette œuvre unique. Il est néanmoins prêt à tout …

Repères à suivre : l'étude : Péripéties autour d'un manuscrit,

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Elisabeth 25/03/2011 08:19



Tu m'as donne tres envie, avec ce livre. Cela fait un moment que je ne connais pas Anatole France.


Je t'embrasse,


E



Litteratus 25/03/2011 12:20



Je suis si contente de te le faire découvrir ! à très bientôt !



lylyI 18/03/2011 07:06



Bonjour L


J'aime beaucoup cet article où l'on parvient à ressentir cette fièvre qui surgit tout-à-coup, quelle merveilleuse exaltation !


Belle journée, Lyly  



Litteratus 18/03/2011 13:27



Une fièvre qui est difficile à retranscrire...Merci pour cet encouragement !



lizagrèce 17/03/2011 21:24



Pire qu'Harpagon devant sa cassette !



Litteratus 18/03/2011 13:26



Sylvestre est en fait le contraire d'Harpagon (dont l'étymologie fait référence au Harpon, à celui qui est rapace, pingre) : il est prêt à vider sa "cassette" pour acquérir ce manuscrit unique à
ses yeux...


Passion quand tu nous tiens...



flora 17/03/2011 19:46



Merci de me rafraîchir la mémoire à propos d'un livre que j'ai lu en hongrois, très jeune (env. 12 ans) et dont je me souviens du titre : "Bonnard Szilveszter vétke"... Je ne sais pas comment ce
livre a échoué dans mes mains, avec Romain Roland: "Elvarázsolt lélek"... C'était magique même si j'étais loin d'avoir tout compris...



Litteratus 17/03/2011 19:59



Je suis si contente que tout cela revienne maintenant !