Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Rétrospective 2009 (II) : le thème du mois entre réussite et échec...

Dans cette rétrospective, il y a lieu d'évoquer les échecs de votre journal.

 

                                3211643309_9f7f6c2123.jpg

Repères : hors-série : rétrospective

Echecs

Pour contrebalancer les résultats précédents, la Gazette est bien obligée d'avouer ses échecs cuisants...

Analyse

Critique justifiée certainement...

Deux Conclusions au libre choix  du lecteur :

version n°1 :

"Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :

Polissez-le sans cesse et le repolissez ;

Ajouter quelquefois, et souvent effacez." (Boileau)

version n°2 :  

 "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage à demain, si on ne vous paie pas le salaire d'aujourd'hui." (Prévert)

 

Dans les deux cas, ill est des moments où il faut savoir s'abstenir...

 

 

repère suivant : de l'élaboration à la publication des articles

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J


On ne peut pas tout aimer, c'est le constat que je me suis fait au fur à mesure de mes lectures sur les blogs amis...
Jean-Yves



Répondre
L

La réussite ne prend tout son sens que face à l'échec. L'inverse ne se vérifie pas...


A

La version 1 me replonge dans mon enfance car cette citation a martelé mon pauvre petit cerveau devant mon petit bureau d'écolière ... et j'entends encore maman me dire "Vingt fois sur le métier
....", tout ça pour me faire comprendre qu'une leçon s'apprend d'abord et se révise surtout !!
A chacun son tour Littératus !! "Vingt fois sur le métier ......." et encore et encore !!!!


Répondre
L

Encore et encore, mais c'est fatiguant de tisser...ça l'est moins de faire ce que l'on aime. Vingt fois, je veux bien au-delà, on avise...
 J'aime bien aussi la version revendicatrice de la seconde...


M

Ah Prévert !!!!
Ou Pierre Dac ? 
Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on n'a pas fait le jour-même, mais qu'on aurait pu faire la veille ou l'avant-veille du surlendemain
Bisous


Répondre
L


Bravo pour cette citation qui va dans le même sens que la dernière de Prévert déjà très ironique. Il aimait pasticher les vérités absolues... On connaît Pierre Dac pour son humour ravageur ; on
oublie son courage durant la guerre. Cette expérience l'a conduit à hisser l'absurde au niveau de l'excellence. C'est pourquoi ton blog m'est cher ! Allez, vive le schmilblick !


L

Bonsoir L

Trop nouvellement arrivée pour te donner un avis mais c'est grâce aux échecs que reluisent les succès ! LOL
Il faut relativiser tout cela !
Moi, j'te dis bravo pour ton travail d'analyse
Bises, à bientôt, Lyly


Répondre
L

Merci Lily ! Je n'ai pas la défaite amère !!


P

Ouh là, des échecs avec la mère, la famille et la nature (notre mère à tous)... filons vite chez le psy !


Répondre
L

une longue thérapie en perspective...