Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La dépossession, perte définitive et résurgence dans l'imaginaire (Tchekhov, Bounine)

L'étude qui vous est présentée a choisi de s'intéresser au phénomène de la dépossession au travers de deux ouvrages appartenant au domaine russe : La Cerisaie de Tchekhov et Soukhodol de Bounine.

theme, demeure, dépossession, etude, analyse, Tchekhov, Bounine

 

Repères : thème de la demeure : l'étude

Domaine russe

Il a été précédemment présenté le thème consacré à la demeure dans la littérature. L'étude qui vous est présentée a choisi de s'intéresser au phénomène de la dépossession au travers de deux ouvrages appartenant au domaine russe :

- La Cerisaie, comédie d'Anton Tchekhov, dont la première représentation a eu lieu le 17 janvier 1904, et qui constitue la dernière œuvre de l'écrivain, décédé le 15 juillet 1904,  prenant ainsi une forme testamentaire.

- Soukhodol, récit de Ivan Bounine, disciple de Tchekhov, publié en 1911, qui évoque l'histoire familiale de l'auteur exilé de la Russie soviétique dès 1920.

Comparaison

Ces deux livres présentent des similitudes liées notamment aux thèmes du Temps et de l'Histoire.

Ils proposent néanmoins des différences notables sur le plan de la dépossession : on assiste à la vente forcée et à la perte définitive dans le premier ouvrage tandis que l'usure du temps qui mine le second livre offre une résurgence dans l'imaginaire du narrateur.

La dépossession peut être ainsi totale ou partielle...

Repères à suivre : l'étude : La Cerisaie, la perte d'une partie de soi (I) 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lyly 17/01/2011 07:05



Bonjour L


Tu as eu raison de t'intéresser à ce thème,


on ne réalise parfois pas ô combien elle est précieuse !


Belle journée, Lyly  



Litteratus 17/01/2011 16:02



J'espère que le traitement du sujet sera à la hauteur de tes attentes...