Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les animaux du monde littéraire : un yahoo qui s'ignore (Swift)

Découvrons un étrange animal, le yahoo, créature apparaissant dans le dernier voyage de Gulliver de Swift, le  pays des Houyhnhnms. Qui sont ces Houyhnhnms ? Des curieuses créatures : et si c'était la satire des hommes ?

bestiaire, animaux, Gulliver, swift, pays des Houyhnhnms, littérature

repère : thème des animaux : présentation

Après la classification des espèces, découvrons aujourd'hui un étrange animal, le yahoo, qui  ne figure dans aucune catégorie particulière. Précisons qu'il ne s'agit pas davantage d'un moteur de recherches...

Swift

Swift est un auteur irlandais du XVIIIe siècle. Son esprit brillant et satirique est demeuré célèbre. Il est notamment connu pour les Voyages de Gulliver qui ne sont pas des lectures pour enfants, mais bien des œuvres philosophiques. L'auteur nous fait voyager dans diverses dimensions, petite comme dans le voyage à Lilliput ou à l'inverse chez les géants. 

Intéressons-nous au dernier voyage de ce médecin aventurier au pays des Houyhnhnms.

Pays des Houyhnhnms

Qui sont ces Houyhnhnms ? Des curieuses créatures.

Gulliver qui s'est vu débarqué contre son gré dans une lointaine contrée est frappé par des bêtes d'une saleté repoussante.

Ne serait-ce pas une représentation des ...hommes ?

Lisons un extrait savoureux :

Hommes

"Le maître cheval commanda alors à un petit bidet alezan, qui était un de ses laquais, de délier le plus grand de ces animaux et de l’amener. On nous mit tous deux côte à côte, pour mieux faire la comparaison de lui à moi, et ce fut alors que yahou fut répété plusieurs fois, ce qui me donna à entendre que ces animaux s’appelaient yahous. Je ne puis exprimer ma surprise et mon horreur, lorsque, ayant considéré de près cet animal, je remarquai en lui tous les traits et toute la figure d’un homme, excepté qu’il avait le visage large et plat, le nez écrasé, les lèvres épaisses et la bouche très grande ; mais cela est ordinaire à toutes les nations sauvages, parce que les mères couchent leurs enfants le visage tourné contre terre, les portent sur le dos, et leur battent le nez avec leurs épaules. Ce yahou avait les pattes de devant semblables à mes mains, si ce n’est qu’elles étaient armées d’ongles fort grands et que la peau en était brune, rude et couverte de poil. Ses jambes ressemblaient aussi aux miennes, avec les mêmes différences. Cependant mes bas et mes souliers avaient fait croire à messieurs les chevaux que la différence était beaucoup plus grande. À l’égard du reste du corps, c’était, en vérité, la même chose, excepté par rapport à la couleur et au poil.

Quoi qu’il en soit, ces messieurs n’en jugeaient pas de même, parce que mon corps était vêtu et qu’ils croyaient que mes habits étaient ma peau même et une partie de ma substance ; en sorte qu’ils trouvaient que j’étais par cet endroit fort différent de leurs yahous."

Le voyage de Gulliver, Swift, Wikisource 

repère à suivre : les hommes et les bêtes

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 10/02/2011 21:52



Et ainsi donc, internet était né ! (grâce au yahou)



Litteratus 11/02/2011 10:29



CQFD  !



lyly 10/02/2011 19:02



Bonsoir L


Une savoureuse lecture à redécouvrir avec des yeux d'adulte !


Je repars toujours de chez toi avec l'envie de lire !


Belle soirée, Lyly



Litteratus 10/02/2011 19:46



Merci Lyly, c'est revigorant de se sentir utile ....



flora 10/02/2011 10:58



Gulliver : une des lectures mémorables (en hongrois)  de mon enfance...



Litteratus 10/02/2011 13:32



Une lecture qui n'est pas destinée en réalité à la jeunesse si on y réfléchit bien...