Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les animaux du monde littéraire : le coq protecteur (Chantecler, roman de Renart)

Retrouvons Chantecler, le coq fier et courageux qui ne redoute aucune intrusion dans le roman de Renart, œuvre anonyme majeure du Moyen-Âge. La question est bien celle de savoir si c'est à tort ou à raison car le Renart rode à proximité...

roman de renart, moyen-âge, chanteclerc, ruse,

 

repère : thème des animaux : présentation

Quittons le chant des grenouilles et partons aujourd'hui dans l'univers de la basse-cour.

Roman de Renart

Nous avons déjà évoqué cette œuvre majeure du Moyen-Âge et notamment la personnalité de Renart avant qu'il ne devienne un nom commun.

Nous nous intéresserons dans le cadre de cette présentation à un autre animal emblématique. Comment aurions-nous pu visiter le bestiaire littéraire sans nous arrêter à l'emblème de la France : le coq ?

Chanteclerc

Retrouvons aujourd'hui notre ami Chantecler fier et courageux qui ne redoute aucune intrusion...

La question est bien celle de savoir si c'est à tort ou à raison car le Renart rode à proximité...

Relisons un court extrait où notre fier coq rassure les poules...

***

" (...) il (le renart) s’élance et tombe dans une plate-bande de choux que le vilain avait menagée. Mais le bruit de sa chute avait donné l’éveil à la volatile ; les gelines effrayées se sauvent vers les bâtiments. Ce n’était pas le compte de Renart. D’un autre côté, Chantecler le coq revenait d’une reconnaissance dans la haie ; Il voit fuir ses vassales, et ne comprenant rien à leur effroi, il les rejoint la plume abaissée, le col tendu. Alors, d’un ton de reproche et de mécontentement : « Pourquoi cette presse à regagner la maison ? Êtes-vous folles ? » Pinte, la meilleure tête de la troupe, celle qui pond les plus gros œufs, se charge de la réponse : « C’est que nous avons eu bien peur. — Et de quoi ? Est-ce au moins de quelque chose ? — Oui. — Voyons. — C’est d’une bête des bois qui pouvait nous mettre en mauvais point. — Allons ! » dit le coq, « ce n’est rien apparemment ; restez, je réponds de tout. — Oh ! tenez » cria Pinte, « je viens encore de l’apercevoir. — Vous ? — Oui ; au moins ai-je vu remuer la haie et trembler les feuilles de chou sous lesquelles il se tient caché. — Taisez-vous, sotte que vous êtes », dit fièrement Chantecler, comment un goupil, un putois même pourrait-il entrer ici : la haie n’est-elle pas trop serrée ? Dormez tranquilles ; après tout, je suis là pour vous défendre." (la suite )

Roman de Renart, anonyme.

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Roman_de_Renart#4

Rostand

Il vous sera proposé une nouvelle approche de Chanteclerc dans la pièce éponyme de Rostand au cours de ce mois.

repère à suivre : l'alouette (Ronsard)

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pascal Girard 06/02/2011 20:00



Et hier le coq a bouffé des chardons. Référence sportive ... désolé. a+



Litteratus 06/02/2011 20:06



Je l'ai su par une personne bien informée rivée à son écran hier ....



lizagrèce 05/02/2011 21:12



Les coqs ça joue au coq, c'est bien connnu !



Litteratus 06/02/2011 11:06



c'est sûr !