Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le Tour de France : les vacances en Bretagne (Auguste Brizeux

Le Tour de France littéraire commence en Bretagne en compagnie d'Auguste Brizeux, auteur oublié, qui a célébré les lieux.

Bretagne, auteur, écrivains, Brizeux, poème

 

Repères: Tour de France : les vacances en Bretagne 

Et si nous débutions notre Tour de France par la Bretagne.

La Gazette vous propose à cette occasion de (re)découvrir un auteur oublié au fil du temps!  Mettons-le à l'honneur aujourd'hui.

Auguste Brizeux a en effet célébré la Bretagne avec un attachement profond.

Lisons un extrait de poème consacré au temps des vacances...

***

Hâtons-nous ! le soleil nous brûle sur ces roches !
Ne sens-tu pas d'ici les vagues toutes proches ?
Et la mer ! l'entends-tu ? Vois-tu tous ces pêcheurs ?
N'entends-tu pas les cris et les bras des nageurs ?
Ah ! rendez-moi la mer et les bruits du rivage :
C'est là que s'éveilla mon enfance sauvage ;
Dans ces flots, orageux comme mon avenir,
Se reflètent ma vie et tout mon souvenir !
La mer ! J'aime la mer mugissante et houleuse,
Ou, comme en un bassin une liqueur huileuse,
La mer calme et d'argent ! Sur ses flancs écumeux
Quel plaisir de descendre et de bondir comme eux,
Ou, mollement bercé, retenant son haleine,
De céder comme une algue au flux qui vous entraîne !
Alors on ne voit plus que l'onde et que les cieux,
Les nuages dorés passant silencieux,
Et les oiseaux de mer, tous allongeant la tête
Et jetant un cri sourd en signe de tempête...
Ô mer, dans ton repos, dans tes bruits, dans ton air,
Comme un amant, je t'aime ! et te salue, ô mer ! (...)

Marie, Auguste Brizeux (1803-1858)

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Mois_d%E2%80%99ao%C3%BBt

repère à suivre : Les Mémoires d'outre-tombe, Chateaubriand à Combourg 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br /> Il est temps pour moi de te laisser je dois retourner aux fourneaux... les premiers textes de la session arrivent. Je n'oublie pas qu'un jour tu m'avais posé la question, "sur ce qu'était mon<br /> travail", je n'oublie de répondre.<br /> A plus tard.<br /> Jean-Yves<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Aux fourneaux des textes ... le mystère sur ta profession s'épaissit...<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Déjà 'le soleil nous brule...' ça peut pas être en Bretagne ! Et un cliché un ! Désolé... a+ Lit<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Si si, il peut faire très beau en Bretagne ! je tiens le compte des clichés...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Impossible ! je ne supporte pas les contrainets et pour écrire des vers, il y en a !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Quel tempérament !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Absolument jamais !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Il y a un début à tout ! Et si tu commençais ?<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Quel magnifique choix, tu ne peux savoir comme il me plaît !<br /> <br /> <br /> La Bretagne m'est si chère, la mer si bien décrite, sans prétention dans le style,<br /> <br /> <br /> ces sensations tellement partagées, que ton voyage débute en beauté, merci !<br /> <br /> <br /> Je crois, non, je suis sûre, que je la présenterai dans les jeudis en poésie<br /> <br /> <br /> Belle journée, bisous, Lyly <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je suis contente !!!<br /> <br /> <br /> <br />