Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le sommaire du thème de la demeure

Le thème de la demeure dans la littérature donnera lieu à une présentation suivie d'une étude consacrée à la dépossession : la Cerisaie de Tchékhov et Soukhodol de Bounine. enfin une synthèse et une bibliographie vous seront proposées.

thème, demeure, livres, sommaire, etude, analyse, synthèse, bibliographie

Repères : thème de la demeure : sommaire

Plan

Découvrons ensemble le thème de la demeure qui sera traité durant le mois de janvier 2011. Vous êtes cordialement invités à entrer dans différentes maisons et à y prendre vos aises auprès du feu....

Présentation

Soyez les hôtes, entre autres, de différents auteurs du patrimoine français. Vous serez amenés à aller d'une maison à une autre : nous commencerons par une évocation positive pour une gradation vers une tonalité plus dramatique. C'est ainsi qu'il vous est proposé de parcourir les articles suivants :

Etude

L'étude du mois, consacrée aux affres de la dépossession, vous fera pénétrer dans deux demeures perdues au cœur de la Russie avec :

  •  la Cerisaie , pièce créée en 1904 par Tchekhov,
  •  Soukhodol , récit publié en 1911 par Ivan Bounine.

Un tableau récapitulatif sera évidemment dressé pour synthétiser les points relevés. 

Bibliographie

Enfin une bibliographie sur le thème vous permettra d'aller plus loin, si vous le souhaitez.

Bonne lecture !

 

1. ÉDITORIAL

2. SOMMAIRE

3. VERS ET PROSE

4. ÉTUDE

5. SYNTHÈSE

6. BIBLIOGRAPHIE

 

Repères à suivre : thème de la demeure : la maison du bonheur (Samain)

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Un programme qui m'enchante!



Répondre
L


Casanière ! (comme moi...)



L


"La Cerisaie " - une de mes oeuvres préférées ! L'année commence bien à la Gazette !



Répondre
L


Je le sais... l'étude devra être à la hauteur de ton sens critique !



L


Bonjour L


Eh bien ouvrons gaiement les portes de ces demeures inconnues, je te suis 


Bises, Lyly



Répondre
L


Tu es toujours partante !