Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les affres de la dépossession dans la littérature

Tranquillité dans la possession ? Rien n'est moins sûr dès lors qu'on est attaché à un bien. C'est presque le plus souvent un pari risqué sur la vie, puisque le possesseur prend toujours le risque  d'être privé de son bien.

thème, demeure, livres, dépossession, etude, livres

 

Repères : thème de la demeure : l'étude

Possession

Dans l'imaginaire collectif, la possession d'un bien renvoie, le plus souvent avec envie, à la notion de bonheur.

Cependant, il faut bien relativiser la chose, en comprenant, à la suite d'un célèbre auteur, ce qui suit : « en toute espèce de biens, posséder est peu de chose ; c'est jouir qui rend heureux. » (Barbier de Séville, Beaumarchais)

Dans cette perspective, la distinction entre la propriété d'un bien immobilier et la jouissance que l'on peut en tirer se conçoit aisément. Cette dernière notion a donné lieu à de très belles pages de la littérature.

Risque

Mais la possession n'est pas toujours "un fleuve tranquille". C'est presque le plus souvent un pari risqué sur la vie, puisque le possesseur prend toujours le risque  d'être privé de son bien. De nombreux obstacles extérieurs viennent souvent troubler cette paix : le manque d'argent, la revendication d'un tiers...

Qu'en est-il lorsque ce bonheur est mis à mal, par la vente ou la perte d'une résidence que l'on chérit ? Tout cela entraîne un cortège de sentiments -troubles- qui peut marquer alors toute une vie...

C'est le sens que prend l'étude des deux livres qui vous sera proposée dans le prochain article.

Repères à suivre : l'étude : présentation des livres, objets de l'étude sur la demeure 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F


Une citation de Julien Green offre peut-être la solution :


"Nous quittons la terre, chargés seulement de ce que nous avons donné."



Répondre
L


Quelle belle citation !



L


Pensées d'une grande justesse effectivement,


très belle analyse !


Bon dimanche, Lyly



Répondre
L


Avoir ou ne plus avoir, telle est la question !