Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les mutations économiques et sociales dans "la Cerisaie" (Tchekhov)

Dans la Cerisaie de Tchekhov, le domaine est grevé d'hypothèques et donc se voit appelé à être vendu aux enchères dans un délai de trois mois. Comment pour Lioubov envisager l'impensable ?

mutations économiques, Cerisaie, Tchekhov, vente, hypotheques

Repères : thème de la demeure : l'étude

Précédemment ont été présentés les deux œuvres, objets de notre étude consacrée à la dépossession, entre perte définitive et résurgence imaginaire :

la Cerisaie de Tchekhov, jouée pour la première fois en 1904,

- Soukhodol de Bounine, récit publié en 1911

Plan

C'est sous cet angle que nous effectuerons l'analyse de la Cerisaie, qui pose la question de la perte d'une partie de soi. Nous verrons successivement les points suivants :

Nous avons évoqué précédemment les retrouvailles de Lioubov avec sa famille et sa chère Cerisaie ainsi que le poids du temps qui règne dans le domaine. 

Hypothèques

Mais l'heure n'est plus à la contemplation d'un passé révolu, la situation se présente sous de mauvais auspices.

L'ère connaît en effet des mutations économiques et sociales radicales. Seule la nouvelle génération entreprend de profiter des transformations de la société, les anciens propriétaires semblent dans l'incapacité d'évoluer.

Le retour de Lioubov est ainsi placé sous le signe de la rupture à laquelle il lui sera difficile de consentir...

La Cerisaie, grevée d'hypothèques, est appelée à être vendue aux enchères dans un délai de trois mois. Comment envisager l'impensable ?

Parcellisation

Homme avisé, Loupakhine rappelle Lioubov à la raison en lui soumettant un projet de parcellisation du domaine qui permettrait de sauver le patrimoine :

" LOPAKHINE

Je vous le dis chaque jour; chaque chaque jour; chaque jour je vous le répète : le jardin des cerisiers, ainsi que les terres, doivent être affermés pour y bâtir des villas. Et cela immédiatement, puisque nous sommes à la veille de la vente. Enfin, veuillez comprendre. Dès que vous aurez consenti, vous serez sauvée. On vous donnera autant d'argent que vous voudrez.

LIOUBOV

Des villas, des villégiateurs. Excusez-moi, mon cher, mais que c'est banal! " (acte II)

Lioubov n'a pas l'intention de diviser son domaine en parcelles. Elle est de l'ancien temps n'en déplaise à Lopakhine : deux mondes qui se font face...

 

Repères à suivre : l'étude : deux mondes qui se succèdent,

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lizagrèce 27/01/2011 21:30



L'aristocratie disparaît ... Les moujiks prennent la place des grands propriétaires à qui il ne reste plus qu'une éducation surannée.



Litteratus 28/01/2011 13:54



une perte de repères complète !



flora 20/01/2011 14:15



On dirait un promoteur immobilier de nos jours...



Litteratus 20/01/2011 15:53



Exactement !



lyly 20/01/2011 07:11



Bonjour L


On comprend fort bien le déchirement qu'elle ressent !


Sur ce lieu qui pour elle est extraordinaire comment concevoir d'y voir des choses


si ordinaires ?


Belle journée, bises, Lyly


 



Litteratus 20/01/2011 12:06



Lioubov est tiraillée entre des sentiments contradictoires comme nous tous d'ailleurs...