Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

L'art dans la littérature : l'architecture monumentale (Scarron)

temps usure gazette littéraire Scarron thème
 

Repères : thème de l'Art 

 

 

 

Après l'urbanisme d'une cité idéale chère à Thomas More, passons aujourd'hui à l'architecture des monuments qui résistent plus ou moins au temps.

Contemplation devant les vestiges ancestraux ou franche ironie : Scarron a choisi dans le sonnet qui suit.

Rien ne dure...

***


Superbes monuments de l'orgueil des humains,
Pyramides, tombeaux dont la vaine structure
A témoigné que l'art, par l'adresse des mains
Et l'assidu travail, peut vaincre la nature :

Vieux palais ruinés, chefs-d'oeuvre des Romains
Et les derniers efforts de leur architecture,
Colisée, où souvent ces peuples inhumains
De s'entr'assassiner se donnaient tablature :

Par l'injure des ans vous êtes abolis,
Ou du moins, la plupart, vous êtes démolis ;
Il n'est point de ciment que le temps ne dissoude.

Si vos marbres si durs ont senti son pouvoir,
Dois-je trouver mauvais qu'un méchant pourpoint noir,
Qui m'a duré deux ans, soit percé par le coude ?

 

Scarron, sonnet

 


Repères à suivre :  la flèche de Chartres

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F


Paradoxe: la grandeur du génie humain et son prix...



Répondre
L


Bien vu !



C


Ouah! Encore le choix d'un beau poème pour illustrer ce thème de l'art dans la littérature qui m'est particulièrement cher !



Répondre
L


Je suis contente !



C


Superbe sonnet de Scarron qui nous est donné là par la gazette littéraire, qui nous gâte dimanches et jours fériés compris. Et ce ne sont certainement pas les monuments de nos architectes actuels
qui mériteront plus tard d'être rappelés à notre souvenir, comme le Colisée l'est encore ! 



Répondre
L


Le service de la Gazette ne connaît pas d'interruption !