Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le règne impérial d'un gallinacé (Rostand)

Chantecler d'Edmond Rostand met en scène un coq qui en règne en maître dans la basse-cour. Son époustouflant plumage n'est rien à côté du timbre de sa voix qui paraît sans égal : c'est un véritable artiste en son genre.

Chante lerc, rostand, adulation, basse -cour, etude, thème, animaux, littérature

 

repères : thème des animaux- l'étude

Il a été précédemment présenté les deux œuvres, objets de l'étude du mois consacrée aux animaux, miroirs des hommes ?  

 

Chantecler d'Edmond Rostand, pièce de théâtre créée en 1910 sans rencontrer un franc succès,

La ferme des animaux de George Orwell, roman publié en 1945 qui ne suscite plus guère d'intérêt de nos jours...

Plan

L'étude débutera, si vous le voulez bien, par Chanteclerc de Rostand et qui verra l'analyse des points suivants : 

 

Adulation

Empruntant son nom à un coq célèbre tiré du roman de Renart, le Chantecler d'Edmond Rostand revient ici, bien des siècles plus tard, sous les traits d'un maître adulé d'une basse-cour. Son époustouflant plumage n'est rien à côté du timbre de sa voix qui paraît sans égal : c'est un véritable artiste en son genre.

Le règne impérial du gallinacé dépasse largement les frontières de la ferme : son chant porte en effet au loin. Ses admirateurs ne craignent d'ailleurs pas de le faire entrer dans le Panthéon des ... animaux illustres :

« Nous l'entendons chanter de notre pigeonnier,

C'est Celui dont le chant tient plus au paysage

Qu'à la pente d'un mont la blancheur d'un village,

Car toujours au loin sa voix se mêle un peu ;

C'est Celui dont le cri perce l'horizon bleu

Comme une aiguille d'or qui toujours enfilée

Coudrait au bord du ciel le bord de la vallée.

C'est le coq !» (acte 1, scène II )

Critique

Dans ce concert de louanges déployées dans les premières scènes de l'acte 1er, le merle, animal plein d'esprit, n'hésite pas à railler ouvertement le maître de ces lieux : « Je le blague en détail, mais je l'admire en bloc. » (acte 1, scène IV ). Il reconnaît, lui aussi, la prédominance du coq.

Mais le succès sans partage de Chantecler cache néanmoins bien des interrogations et des secrets, lorsqu'il ne fait pas naître des intrigues destinées à le faire taire.

La critique est impitoyable avec les êtres hors du commun...

Repères à suivre : l'étude : La mission primordiale de Chanteclerc,

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 18/02/2011 21:15



C'est donc sa voix 'comme une aiguille" qui me réveille au petit matin ?



Litteratus 20/02/2011 17:39



Tout à fait !



ASP 18/02/2011 13:25



En signe astrologique asiatique, je suis coq, et les membres de ma famille aiment à me rappeler que le Coq passe son temps à chanter ... le pieds dans la m.....!  Est-ce la même critique qui attend Chantecler ?


 



Litteratus 20/02/2011 17:38



Il aurait plutôt tendance à prendre son rêve pour la réalité....



lyly 18/02/2011 07:02



Bonjour L


Voilà un regard intéressant sur un être hors du commun


Belle journée



Litteratus 20/02/2011 17:37



Chantecler est un animal flamboyant !