Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Inversion des vêtements et des rôles dans "l'île des esclaves" de Marivaux

Dans L’île des esclaves, comédie de Marivaux, une inversion des rôles est savamment opérée. C’est en effet par l’échange de vêtements qu'est parachevé l’échange des rôles entre les maitres et les esclaves...

 

ile aux esclaves, marivaux, thème, île, vêtements, changement, inversion, rôles

 

repère : thème de l'île : étude

Le programme officiel du bac 2021 met à l'honneur L’île des esclaves, comédie de Marivaux, jouée pour la première fois en 1725. Ce sera pour nous l'occasion de poser la problématique de l'île, prétexte au questionnement à la fois sur la nature humaine et sur les rapports sociaux.

L'idée de l'île permet de susciter une réflexion sérieuse tout en la situant dans le genre littéraire d'une comédie avec un registre didactique. Nous envisagerons notre étude au travers de sept angles suivants : 

Aujourd'hui, nous verrons le point relatif à la tenue vestimentaire. 

Une inversion des rôles

Une inversion des rôles est opérée dans cette pièce. C’est par l’échange de vêtements qu'est parachevé l’échange des rôles entre les maîtres et les esclaves.

L’habit fait le moine.

Les lois de la République des esclaves édictent cette règle implacable :

« Vous aurez soin de changer d’habit ensemble, c’est l’ordre. » (Scène 1).

L’échange de vêtements

Ceci se fera à l’acte V pour le duo masculin et il faudra attendre la scène IX pour que chacun endosse enfin ses habits d’origine mettant fin à l’inversion des rôles.

Le pardon accordé aux maîtres par les anciens esclaves conduit au retour à l’ordre initial des choses et à l’annonce du retour à Athènes.

On voit donc l’aspect symbolique que revêt le costume chez Marivaux.

Nous verrons dans l'article suivant la question de l’esclavage.

repère à suivre :  la thématique du maître et de l'esclave

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article