Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Un combat pour la survie dans la littérature résiliente (Mc McCarthy)

La route de Cormac McCarthy (2006) évoque le cheminement d’un père et de son jeune fils après la survenance d’une apocalypse mondiale : ils mènent un combat pour survivre.

route, mcCormy, survie, livre, résilience, thème

 

Repères : résilience : littérature résiliente

 

Il a été question de voir le sens et la portée d’une littérature résiliente dans le genre romanesque. Les axes d’analyse suivants ont été proposés :

Dans l’article précédent, l’hostilité d’un milieu a été abordée, découvrons aujourd’hui le combat que le(s) personnage(s) mène(nt) pour sa (leur) propre survie. Pour ce faire, nous allons évoquer La route de Cormac McCarthy (2006).

 
Apocalypse

Dans ce roman de science-fiction, un père et son jeune fils se trouvent seuls sur la route après la survenance d’une apocalypse mondiale.

Paysages et villes dévastés, il leur faut engager une lutte de tous les instants.

Cette situation les oblige également à s'interroger sur le sens de la vie, sur le mal. Ils recourent à des mots courts et simples, ils n'ont pas le temps pour l'emphase.

 

Combat

Ces grandes questions existentielles n’éludent pas les problématiques immédiates : trouver à manger, un toit pour dormir, se laver, le tout dans un environnement menaçant. En effet, le monde est rempli de zombies déterminés à tuer autrui pour assurer leur propre survie. C'est un combat à la vie, à la mort. L'époque post-apocalyptique est d’une hostilité féroce, sans aucune solidarité.

 

Pour les deux héros, il faut sans cesse se cacher pour échapper à la menace de ce monde où toute forme de fraternité a disparu. Chaque action quotidienne relève d’un combat héroïque. C’est enfin le récit d’une lutte menée par un père pour sauver son fils au prix de sa propre vie.

 

Les derniers échanges entre eux mettent néanmoins l’accent sur l’espoir :

 

« Mais qui le trouvera s’il s’est perdu ? Qui trouvera le petit garçon ?

La bonté trouvera le petit garçon. Elle l’a toujours trouvé. Elle le trouvera encore. »

 

Cormac McCarthy, La route, L’Olivier page 240

 

Repère : accomplissement de soi dans la littérature résiliente

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article