Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Du bruit et du silence

Le bruit peut aussi constituer un silence, celui du non sens...

 

silence, thème, bruit, absurde, logorrhée, Beckett, Ionesco

 

Repères : thème du silence : étude : forme de langage

 

Dans l’article précédent, nous avons vu l’existence de figures de style qui font naître du silence. Il s’avère que le silence peut aussi paradoxalement surgir du bruit.

 

Précisons notre propos.

 

Dialogue

Dans la cantatrice chauve, de Ionesco, on trouve des dialogues qui ne présentent aucun sens. Il s’agit de parler pour ne rien dire. Cela conduit à un bruit assourdissant. C’est ainsi que l’homme dans ce bruit est renvoyé à un silence sur lui, sur sa condition et sa destinée absurde.

Il vous est proposé de retrouver un extrait de cette pièce mythique

 

 

Monologue

Il en va de même pour les monologues qui se transforment en logorrhée comme dans la pièce, En attendant Godot, de Beckett. Ce monologue interminable est la négation absolue du sens des mots. Après cet effort absurde, le personnage Lucky s'effondre. Il n'a plus rien d'humain. Ce texte exprime l’innommable au même titre que le silence. Il vous est proposé de retrouver le monologue de Lucky.

 

Nous verrons dans un prochain article que le silence constitue un enjeu poétique avec Stéphane Mallarmé.

 

Repère à suivre : le "Livre" de Mallarmé 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article