Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Une relation de confiance (Bourbon-Busset)

Une relation de confiance (Bourbon-Busset)

Repères : le thème du mariage : l'étude

Il a été indiqué dans l'article précédent la richesse de la relation conjugale entre l'écrivain et sa femme dans son ouvrage Lettre à Laurence. Voyons la genèse de cet amour.

***

Retour sur la genèse d'un amour exceptionnel

Avec une lucidité extrême, l'écrivain revient sur la genèse d'un amour qui n'a rien de partagé ab initio. Au contraire, il ne cache pas son premier comportement qui confine parfois à la cruauté. Sa jeunesse l'a rendu présomptueux de tout, y compris de l'amour.

« Je me débats, cherchant à échapper à mon destin, non que le refuse, mais parce que j'ai l'illusion, propre à la jeunesse, que je suis maître du moment de la décision, que le temps est un serviteur qui attend mes ordres. » (page 19)

L'homme ne répond pas immédiatement à l'amour de la jeune fille et cette dernière reconnaîtra qu'elle n'a jamais pu expliquer les raisons qui l'ont conduit à jeter son dévolu sur ce normalien imbu de lui-même.

Ce dernier finira enfin par y répondre, sans qu'à son tour, il ne sache sur quoi reposait la confiance accordée. L'auteur ne craint pas de dire : «(...) j'ai eu raison de te faire confiance. Faire confiance à un être est parfaitement déraisonnable. Chacun sait, par sa propre expérience, que le moi n'est que sables mouvants. »  (page 20). Tout serait donc en matière d'amour une affaire de loterie ? Nul n'a de réponse...

 

Des difficultés surmontées

C'est ainsi que les deux jeunes gens se lancent dans une aventure au sens propre, avec la Résistance durant l'Occupation et, au sens figuré, avec les pièges de la routine conjugale. Beaucoup de choses les séparent : leurs origines familiales, leurs goûts personnels et surtout leur caractère. Mais ces dissemblances ont permis entre eux une complicité extraordinaire, une « joie » irradiante (page 53). Les chagrins n'ont pourtant pas épargné ce couple : blessures d'amour-propre, incompréhensions, disputes, séparations professionnelles, deuils...

Mais c'est bien Laurence qui a permis, de manière inlassable, aux liens de se tisser sur la durée. La suite de l'histoire montre qu'au contraire de bien des couples, la solidité de cette union n'a fait que s'accroître avec le temps :

« C'est ta confiance aveugle qui, en fait, a façonné notre destin. »  (page 31) .

 

L'originalité de cette union tient au fait qu'elle n'a pas conduit à la fusion. Ces derniers ont cherché à faire un, tout en restant deux, c'est à dire à préserver cette liberté, tordant le coup aux règles élémentaires de l'arithmétique. Mais il ne s'agit pas de voir en ce couple des purs esprits dégagés de toute contingence sensuelle.

L'expérience de l'amour durable repose sur l'étreinte...

 

Repères à suivre : l'étude :  « L'étreinte est l'aventure extrême de l'esprit. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article