Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le père endeuillé (Malherbe)

François de Malherbe a écrit un sonnet pour déplorer la mort de son fils. Son chagrin est incommensurable...

francois, MAlherbe, sonnet, mort, fils, chagrin

Repères : thème du père : présentation

Nous poursuivons notre présentation du père dans la littérature. C'est l'occasion de mettre en relief différentes figures du père, selon une gradation passant du "bon" père au père tyrannique selon l'ordre suivant :

Nous avons lu un extrait de Victor Hugo, nous poursuivons aujourd'hui avec la figure suivante , si vous le voulez bien, celle du père endeuillé.

Un deuil impossible

Une douleur assaille un père qui l'exprime avec une indignation non dissimulée. Lisez le sonnet célèbre d'un père à la suite du décès de son fils : un deuil impossible.

SONNET SUR LA MORT DE SON FILS

"Que mon fils ait perdu sa dépouille mortelle,
Ce fils qui fut si brave, et que j’aimai si fort,
Je ne l’impute point à l’injure du sort,
Puis que finir à l’homme est chose naturelle.

Mais que de deux marauds la surprise infidèle
Ait terminé ses jours d’une tragique mort,
En cela ma douleur n’a point de réconfort,
Et tous mes sentiments sont d’accord avec elle.

Ô mon Dieu, mon Sauveur, puisque par la raison
Le trouble de mon âme était sans guérison,
Le vœu de ma vengeance est un vœu légitime,

Fais que de ton appui je sois fortifié :
Ta justice t’en prie, et les auteurs du crime
Sont fils de ces bourreaux qui t’ont crucifié."

François de Malherbe (1555-1628)

repère à suivre : le père trompé

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves 22/07/2010 17:10



Il n'y a pas pire chose que de survivre à son enfant !
Jean-Yves



Litteratus 01/08/2010 18:52



C'est contre nature en effet !



lyly 08/06/2010 07:49



Bonjour L


C'est peut-être ce qui peut arriver de plus cruel !


Ce sonnet est magnifiquement écrit !


Bonne journée, bises, Lyly



Litteratus 08/06/2010 08:05



un deuil impossible !



lizagrèce 07/06/2010 23:33



Tant de douleur incite au silence ...



Litteratus 08/06/2010 08:04



exactement !