Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le code de l'honneur du père (Corneille)

Nous verrons la figure du père qui réclame vengeance auprès de son fils quitte à le sacrifier. C'est sous la plume de Corneille que nous lirons un extrait du Cid.

thème,père, Cid, Corneille, sacrifice, vengeance

 

Repères : thème du père : présentation

Nous poursuivons notre présentation du père dans la littérature. C'est l'occasion de mettre en relief différentes figures du père, selon une gradation passant du "bon" père au père tyrannique selon l'ordre suivant :

Nous avons lu un extrait du Rouge et le Noir de Stendhal, nous verrons aujourd'hui la figure suivante, si vous le voulez bien, celle du père qui réclame vengeance auprès de son fils quitte à le sacrifier. C'est sous la plume de Corneille que nous lirons un extrait du Cid.

Valeurs

On pourrait schématiquement préciser le rôle d'un père en disant qu'il consiste à éduquer son enfant et à subvenir à ses besoins matériels et affectifs. Dans ce dernier cas, un père a aussi  pour tâche d'inculquer des valeurs morales à son enfant.

Qu'en est-il lorsque ces valeurs paternelles s'imposent avec rigueur ? Hypothèse plus rare de nos jours,  certes, mais qui ne manque pas d'intérêt.

Conflit cornélien

Replaçons-nous à une autre époque. Ainsi, dans la tragédie classique, l'honneur doit faire taire les passions du cœur. Prenons un extrait célèbre d'une pièce de théâtre de Corneille :  Rodrigue doit venger Don Diègue du soufflet reçu du père de la jeune fille qu'il aime, Chimène.

Entre l'amour et le devoir filial, un conflit cornélien...

                                                          ***

"DON DIEGUE 

 Rodrigue, as-tu du cœur ?

DON RODRIGUE
Tout autre que mon père
L’éprouverait sur l’heure.

DON DIEGUE
Agréable colère !
Digne ressentiment à ma douleur bien doux !
Je reconnais mon sang à ce noble courroux ;
Ma jeunesse revit en cette ardeur si prompte.
Viens, mon fils, viens, mon sang, viens réparer ma honte ;
Viens me venger.

 DON RODRIGUE  

 De quoi ?

DON DIEGUE
D’un affront si cruel,
Qu’à l’honneur de tous deux il porte un coup mortel :
D’un soufflet. L’insolent en eût perdu la vie ;
Mais mon âge a trompé ma généreuse envie ;
Et ce fer que mon bras ne peut plus soutenir,
Je le remets au tien pour venger et punir.
Va contre un arrogant éprouver ton courage :
Ce n’est que dans le sang qu’on lave un tel outrage ;
Meurs, ou tue. Au surplus, pour ne te point flatter,
Je te donne à combattre un homme à redouter ;
Je l’ai vu, tout couvert de sang et de poussière,
Porter partout l’effroi dans une armée entière.
J’ai vu par sa valeur cent escadrons rompus ;
Et pour t’en dire encor quelque chose de plus,
Plus que brave soldat, plus que grand capitaine,
C’est…

DON RODRIGUE

De grâce, achevez

DON DIEGUE

Le père de Chimène.

DON RODRIGUE

 Le…

DON DIEGUE  

Ne réplique point, je connais ton amour,
Mais qui peut vivre infâme est indigne du jour ;
Plus l’offenseur est cher, et plus grande est l’offense.
Enfin tu sais l’affront, et tu tiens la vengeance :
Je ne te dis plus rien. Venge-moi, venge-toi ;
Montre-toi digne fils d’un père tel que moi.
Accablé des malheurs où le destin me range,
Je vais les déplorer. Va, cours, vole, et nous venge.

Le Cid, Corneille, (acte 1, scène V) 

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Cid#Sc.C3.A8ne_V_.E2.80.93_Don_Di.C3.A8gue.2C_don_Rodrigue

repère à suivre : le père justicier

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves 10/09/2010 10:39



Bonjour Literatus,
J'ai un peu de temps, je vais continuer mes lectures. Mais je t'avoue que j'ai un peu de mal à me concentrer sur cet article, alors je vais aller directement à l'article suivant pour voir si
c'est un manque de concentration ou un manque d'inspiration.
Jean-Yves



Litteratus 10/09/2010 14:32



Le lecture doit rester un plaisir !



lizagrèce 14/06/2010 22:45



Le sens de l'honneur serait-il en perdition ?



Litteratus 15/06/2010 19:57



Tout dépend ce que l'on entend par "honneur"...



ASP 14/06/2010 13:24



On ne s'en lasse pas !! MAGNIFIQUE !!!



Litteratus 14/06/2010 13:30



L'inconditionnelle du Cid est de retour !



flora 14/06/2010 12:51



L'absurde de la vengeance sans fin : "Meurs ou tue" dit le père, aveuglé par la vengeance.


Alors que le pardon, à mes yeux est tellement plus noble et plus libérateur...



Litteratus 14/06/2010 13:33



venge-moi, venge-toi : l'honneur du père et celui du fils ne font qu'un, ce qui est parfaitement incompréhensible de nos jours....


Le vrai courage est en effet de pardonner...



Prioul Serge 14/06/2010 08:10



J'ai relu le Cid il y a un mois. Avec grand plaisir. C'est vraiment admirable. Ces valeurs sont un peu estompées mais j'ai toujours tenu à les enseigner à mes enfants sans songer à ce qu'elles
soient appliquées à la lettre...



Litteratus 14/06/2010 11:15



L'esprit mais pas la lettre !