Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une élévation du cœur et de l'âme (Chateaubriand)

 

 

Le cœur et l'âme

 (repères : thème du Ciel : l'étude)

 

 

Mais la carte du ciel de Chateaubriand englobe d'autres visées que celle de situer l'existence humaine dans l'infini du cosmos.


Si René donne l'impression de vivre le nez en l'air, c'est aussi qu'il situe sa vie en dehors de l'horizon purement terrestre. En effet, on entre dans le cœur de la problématique de l'œuvre avec la notion d'élévation du cœur et de l'âme. Par définition, l'élévation implique nécessairement une base initiale et l'auteur entreprend précisément de jouer sur l'opposition entre la terre et le ciel.


La terre secrète dans l'esprit de René de la solitude, de l'ennui, de l'exil et même de l'abîme.

 

À l'inverse, le ciel offre le spectacle -plus réjouissant- d'une création renouvelée, d'un idéal impossible à atteindre :

« Il me manquait quelque chose pour remplir l'abîme de mon existence : je descendais dans la vallée, je m'élevais sur la montagne, appelant de toute la force de mes désirs l'idéal objet d'une flamme future ; je l'embrassais dans les vents ; je croyais l'entendre dans les gémissements du fleuve ; tout était ce fantôme imaginaire, et les astres dans les cieux, et le principe même de vie dans l'univers. » (page 150)


Les menaces du ciel

Cependant le ciel de René s'avère également menaçant avec les orages qui brouillent l'horizon et bousculent les destins.


Ainsi toutes ces réflexions vont plonger René dans un abîme inexorable et le pousser à envisager de se suicider.

 

Cependant, sa sœur Amélie, dont il est proche, lui fera promettre de renoncer à cet « acte insensé » (page 154).

 

L'arrivée de cette parente dans la vie du jeune homme lui procure, pour la première fois de sa vie, un véritable enchantement, un bonheur hélas de courte durée.

 

Les avertissements du ciel jouent les trublions...

 

repères à suivre : l'étude : un soleil d'un ciel nouveau

Tag(s) : #Thème