Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Un jeune homme financier ambitieux (J.Dee)

Un jeune homme financier ambitieux (J.Dee)

Repères : thème de la finance : l'étude 

Dans l'article précédent, nous avons achevé la lecture de David Golder d'Irène Némirovski. Débutons aujourd'hui avec les Privilèges de Jonathan Dee.

Une vie pleine de promesses

L'action se déroule aux États-Unis sur la côte Est, de jeunes gens, Adam et Cynthia, beaux et sûrs d'eux-même unissent leur destinée. L'avenir s'offre à eux comme une promesse radieuse. Cynthia connaîtra la vie d'une mère de famille scrupuleuse alors que le talent d'Adam lui permet de débuter dans une banque d'affaires new yorkaise prestigieuse. La promesse de réussite connaît quelques freins. Rapidement, il comprend en effet que le fait de ne pas être titulaire d'un diplôme d'une école de commerce l'empêche de gravir les échelons de la hiérarchie.

Mais il en faut plus pour décourager notre ambitieux personnage qui croit, de manière insolente, en son destin. Il quitte donc l'établissement bancaire pour entrer dans un fonds de pension, Perini Capital. Il a choisi la voie qui lui semble la plus rapide pour parvenir à la réussite financière.

 

Entrée dans un fonds de pension

Il n'aura pas à le regretter : le mode de fonctionnement y est moins formel. La seule règle explicite comprise par tous consiste à...s'enrichir. On comprend qu'il n'y a aucun tabou dans le milieu anglo-saxon avec l'argent et les mille et un moyens d'en gagner. Notre jeune homme évolue avec aisance dans ce microcosme se pliant aux us et coutumes. Il apprend vite.

 

Il découvre ainsi qu'au sein de l'entreprise l'on procède à un savant mélange des genres, les affaires et la détente. Les négociations professionnelles se terminent de manière habituelle dans des boites de nuit. Les voyages sont nombreux. Les journées ne connaissent pas de terme. Le jeune homme s'investit dès lors dans son travail avec intensité. Il s'y épanouit. Il fonctionne à l'adrénaline :

« Quand il n'avait pas de déjeuner d'affaires, Adam prenait l'ascenseur jusqu'en bas, accrochait son costume dans la cabine et faisait des longueurs jusqu'à épuisement total. ( …) Il lui arrivait de demander à Liz, la réceptionniste, de lui commander un repas, ou bien il s'en passait et tenait sur l'adrénaline jusqu'à l'heure du dîner. Il n'avait jamais été en meilleure forme et cela jouait aussi en faveur de ses performances professionnelles, car il avait toujours l'esprit plus clair quand il était reposé.* » (page 51). Adam pousse donc l'engagement professionnel jusqu'aux limites physiques.

 

Évidemment, cet investissement dans son exercice professionnel produit des fruits. Son travail est vite reconnu et le fondateur du fonds, Sanford, place tous ses espoirs dans ce jeune as de la finance : il voit en lui le repreneur idéal de Perini Capital. Il se l'attache en lui versant des bonus élevés. Un malaise se fait curieusement jour chez notre personnage...

 

*les références seront données à la fin de l'étude

 

Repères à suivre : l'étude : l'apprivoisement du temps

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article