Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

Un homme « au regard de tueur en série » (J. Coe)

 

Repères : thème de soi : l'étude

 

Résumé : Vendeur d'électro-ménager à Londres, Maxwell Sim, « être archi-banal » (page 219) se trouve, le jour de la St Valentin, dans un restaurant à Sydney. Il assiste à un spectacle qui lui rend le goût de la vie après six mois de dépression consécutive au départ de sa femme et de leur fille. Il revient en Angleterre, seul. Il accepte de prendre une verre avec un ancien ami, Trévor, qui constitue sa seule chance de percer une brèche dans le mur de la solitude. Ce dernier lui propose un défi, à savoir de parcourir le nord de l'Angleterre pour une campagne publicitaire de brosse à dents. Il accepte mais l'expérience tourne court. Un échec de plus dans la vie très privée de Maxwell Sim ?

 

Le bout du tunnel

Maxwell Sim a tiré profit de cette odyssée en renouant des liens amicaux avec son ex-femme et avec Poppy. Il semble en paix lorsqu'il décide de partir pour la seconde fois à Sydney. Il y retrouve son père avec lequel il tisse cette fois des relations profondes. Il cherche à revoir la femme chinoise et sa fille. Lucide, il fait le point sur sa vie :

« S'il est rare de parvenir à éviter tous les tunnels de la vie, d'ordinaire, quelque chose nous permet de retrouver la lumière. Celui que je traversais... disons qu'il était finalement plus long et plus noir que je ne l'aurais imaginé. Je m'aperçois aujourd'hui que je me suis fourvoyé pendant les trois-quarts de mon existence. Mais ce qui compte c'est que j'ai fini par m'en échapper. » (page 436)

 

L'heure de la rencontre avec la sublime chinoise a sonné sur les bords d'une plage. Le bonheur à portée de main ? Il tente sa chance : hélas, la femme n'est pas libre. Elle l'écoute néanmoins avec plein d'attention...


Une bien étrange rencontre... 

Après son départ, Max reste sur la plage au soleil couchant. Son avion pour Londres est dans quelques heures. Il médite sur la vie lorsqu'il est interpellé par un père de famille respectable qu'il croit reconnaître.

 

Les deux hommes échangent des propos d'abord banals puis rapidement plus personnels...

 

L'homme est écrivain et raconte le processus de création avant que Maxwell ne découvre une chose surprenante : il s’aperçoit qu'il n'est que le sous-produit de l'imaginaire de cet homme qui n'est autre que son auteur.

 

Ce dernier cherche à clore le roman encours au grand dam de notre héros qui a conquis enfin la sérénité et la paix.

 

C'est alors qu'on assiste au plus terrible des faces à faces dans l'histoire de la littérature. Qui gagnera de l'écrivain ou de son personnage ? La réponse est inscrite dans le « regard de tueur en série », celui de l'auteur qui claque les doigts pour inscrire le mot fin...


 

NB : Les références des deux livres figurent dans la bibliographie publiée en fin de mois...

 

repères à suivre : l'étude : sa synthèse

 

Commenter cet article