Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les nombreuses péripéties autour du manuscrit convoité par Sylvestre Bonnard, (2)

Les nombreuses péripéties autour du manuscrit convoité par Sylvestre Bonnard, (2)

 

Repères : thème du livre : l'étude

La recherche d'un manuscrit inestimable

Sylvestre Bonnard, membre éminent de l'Institut, a fait la découverte d'un manuscrit rare qui valide tous ses travaux.

A la recherche de ce mystérieux manuscrit, Sylvestre Bonnard arrive, au bout de nombreuses années, à le situer en Sicile. Son sang ne fait qu'un tour, il part aussitôt sur les traces du possesseur de l'ouvrage, lequel n'a pas de prix à ses yeux. Il est disposé à donner toute sa fortune rien que pour le contempler. Notre héros voit enfin le jour où son rêve va devenir réalité.

Mais, sur place, il apprend que le manuscrit vient d'être renvoyé à ...Paris. La colère s'échappe alors de cet être si policé. Quelle déveine, lui, qui vient précisément de Paris ! Il conte alors sa mésaventure à une princesse russe, la princesse Trépov, qui l'écoute avec une attention soutenue avant, curieusement, d'en rire perfidement.

Il n'en demeure pas moins que toute l'entreprise d'acquisition est à reprendre dès le début.

Les enchères

Sylvestre repart à Paris, fermement décidé à posséder ce chef d'œuvre qui se trouve, comble de malchance, finalement mis aux enchères dans une salle des ventes parisiennes, à la veille de Noël. Encore un rude coup pour notre collectionneur ! Le jour dit, faussement détendu, Sylvestre a l'habileté de taire l'objet de sa convoitise devant les autres acquéreurs. Il attend son tour et constate avec soulagement que son œuvre n'intéresse pas les plus grands libraires. Seul un expert mandaté par un client privé le suit dans les enchères. Le montant grimpe, double la mise à prix de départ. Sylvestre tente alors le tout pour le tout. Son ultime enchère dépasse même sa capacité financière. Une folie ! En vain ! Le précieux manuscrit échappe au savant dépité qui forme un vœu pieux :

« J'étais accablé, j'avais besoin d'air et de repos. Toutefois je ne quittai pas ma place. Peu à peu la réflexion me revint. L'espoir est tenace. J'eus un espoir. Je pensai que le nouvel acquéreur de la Légende dorée pouvait être un bibliophile intelligent et libéral qui me donnerait communication du manuscrit et permettrait même d'en publier les parties essentielles. (...)» (1ère partie, la bûche)

Punition ultime, Sylvestre sera tenu dans l'ignorance du nouveau propriétaire. Notre savant sort « désespéré ». Tant d'années de recherche pour un échec terrible mais peut-être pas définitif...

Repères à suivre : l'étude : la suite

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flora 18/03/2011 20:12



Un vrai suspens...



Litteratus 19/03/2011 11:25



en effet !



Alphonse 18/03/2011 09:29


"Objets inanimés, avez-vous donc une âme Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer?"


Litteratus 18/03/2011 13:23



Lamartine a raison de poser cette question ! Sylvestre Bonnard connaît la réponse...