Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Sésame, ferme-toi ! (4)

9377951807_2b1f2e7ff2.jpg

 

Sésame, ouvre-toi  ferme-toi !

repères : thème de la porte : feuilleton

 

Résumé : Il a été indiqué dans l’article précédent que Marie Loiselet se présente pour la réunion de rentrée parents/professeurs d’un lycée parisien. Sa fille unique, Victoire, est en terminale S. La réunion jette curieusement un froid dans l’assistance : les professeurs et notamment Madame Castaldi, professeur de mathématiques, dressent un tableau des épreuves que vont devoir traverser les élèves sur le plan scolaire et les conséquences inévitables dans leur vie de famille. La pression des cours oblige les élèves à recourir aux petits cours particuliers dans la plus grande indifférence du professeur et de l’établissement. L’enjeu de la réussite scolaire dépasse le simple cercle de famille. Tous les rouages de l’institution scolaire y trouvent ainsi son compte. Le bac avec mention TB offrait les honneurs aux intéressés mais également à leur lycée dont la côte ne connaissait pas de baisse…

***

La fin des cours

La seule chose durant l’année qui permit à Victoire de tenir c’était de considérer que l’enfer de la terminale aurait bientôt une fin. Pour elle comme pour sa mère, cette année d’études prenait outrageusement la forme d’une prépa. La jeune fille se jura d’entreprendre d’autres formes d’études plus épanouissantes.

 

Pour l’heure, les prévisions de Madame Castaldi s’étaient réalisées, le rythme scolaire était infernal, les devoirs devenaient d’une complexité folle. Les tensions à la maison étaient légion. La jeune fille avait perdu du poids et affichait une mine défaite, le moral étant cesse en berne. Devant ce désastre, Marie Loiselet culpabilisa beaucoup. Si elle serrait les doigts pour que sa fille ne tombe pas en dépression, elle serra aussi les poings pour qu’elle n’aille pas déballer toute l’affaire au plus haut sommet… Cela pénaliserait sa fille et son dossier scolaire. Elle se tut.

 

Pour la première fois de sa vie, elle était obligée de demander à sa fille de fermer ses livres et de se coucher plus tôt. La vie offre parfois bien ses sujets d’étonnement. La mère exigeante se fit bienveillante. Toutes deux comptaient les jours les menant à la délivrance.

 

Le baccalauréat avec mention TB

 

Le printemps arriva enfin et on se mit en tête que le pire était passé. Les épreuves du baccalauréat eurent lieu au mois de juin ; les épreuves de mathématiques se révélèrent une simple formalité ; le sujet fut expédié en un rien de temps ; Madame Castaldi leur avait fourni des exercices bien plus difficiles.

 

C’est ainsi que Victoire n’eut aucune peine à décrocher son vingt sur vingt dans cette matière. Elle obtint son baccalauréat avec les honneurs comme les trois-quarts de sa classe. Loin d’être follement transportée par sa réussite scolaire, elle marqua sa joie en repassant devant ce lycée dont elle ne franchirait désormais plus les portes. Pour elle, c’était le sésame ferme-toi qui prévalait. La fin d’une hypocrisie bien française.

 

Marie Aragnieux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article