Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Portrait physique croisé de Fabrice Del Dongo et d'Angelo Pardi

 

 

 

Portrait physique de Fabrice del Dongo et d'Angelo Pardi

(repères : thème de l'héritage : étude)

 

Dans l'article précédent, il a été présenté les secrets de la naissance des deux personnages. Passons désormais  à leur portrait physique. Les deux héros ont de nombreux points de ressemblance.

Chez Stendhal, le personnage principal apparaît au début de l'œuvre comme étant à peine sorti de l'adolescence, aux yeux et à la chevelure châtains, d'une beauté étourdissante. La cantinière de Waterloo le prend sous son aile après avoir constaté « la pâleur et les beaux yeux de Fabrice » (page 85).

Ce dernier est en effet un jeune homme qui exerce sur la gent féminine une attraction réelle. Il suscite à l'inverse de la jalousie de la part des hommes qui se sentent rabaissés en sa présence.

Chez Giono, le jeune Angelo est plus âgé, puisqu'il a vingt-cinq ans durant le roman. Lui-même brun, aux yeux foncés, d'une grande beauté, le jeune homme est au début du roman habillé comme un homme du monde avec ses vêtements de drap fin et ses bottes élégantes.

Son jeune âge empêche de le prendre au sérieux en dépit des intonations de voix qu'il prend pour se donner de l'assurance. Il "cocarde", fanfaronne pour se donner une contenance...

Au fil de ses terribles aventures, son apparence physique sera de plus en plus défaite. Sa mine sale et non rasée et ses vêtements déchirés peuvent présenter un caractère effrayant.

 

Découvrons la personnalité des deux personnages dans l'article à venir.

 

Repères à suivre : thème de l'héritage : le portrait moral des deux héros

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article