Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Poésie et logique (Verlaine)

Poésie et logique (Verlaine)

 

 Repères : thème des mathématiques : présentation

Un problème de logique

Dans l'article précédent, nous avons vu que les mathématiques procèdent d'une intuition qui n'est pas donnée à tous. Aujourd'hui, il sera question d'entrer dans ce qui constitue le raisonnement même d'une démonstration.

La Gazette met à l'honneur la logique dans le cadre de ce poème de Paul Verlaine consacré aux relations complexes entre l'amant et l'aimée. Le poète joue avec le mot "caprice" qui est tour à tour employé pour justifier les trahisons.  C'est l'occasion pour l'auteur de dévoiler son bon sens logique.

Amusons-nous, vous le voulez bien, avec les données du problème que l'on peut définir comme suit :

soit x, ton caprice, soit y, mon caprice alors x=y.

Voyons la traduction poétique de cet exercice de "logique".

Logique

Quand même tu dirais
Que tu me trahirais
Si c’était ton caprice,
Qu’est-ce que me ferait
Ce terrible secret
Si c’était mon caprice ?

De quand même t’aimer,
— Dusses-tu le blâmer,
Ou plaindre mon caprice,
D’être si bien à toi
Qu’il ne m’est dieu ni roi
Ni rien que ton caprice ?

Quand tu me trahirais
Eh bien donc, j’en mourrais,
Adorant ton caprice ;
Alors qui me ferait
Un malheur qui serait
Conforme à mon caprice ?

Chair, Verlaine

http://fr.wikisource.org/wiki/Logique_%28Verlaine%29

repères : un problème métrique appliqué

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article