4188751225_cc72a511b2.jpg

 

Comment vous est venue l'idée de faire un journal littéraire ?

J'ai découvert le journal d'André Gide* que j'ai lu avec avidité. Un passage** m'a particulièrement inspirée, c'est celui dans lequel il fait le constat que la recherche de la nouveauté se fait au détriment de la transmission. Trouvant beaucoup d'agrément dans la lecture, j'ai pensé qu'il serait utile de faire redécouvrir des auteurs et des livres appartenant à notre patrimoine littéraire.

 

Quelle est son originalité au regard des autres publications sur le net ?

La Gazette est un journal thématique qui propose de redécouvrir des œuvres littéraires. Chaque mois, un thème nouveau est proposé autour duquel des romans, des poésies et des pièces de théâtres sont proposés.

 

Comment fonctionne concrètement la Gazette littéraire ?

Le journal se décompose en deux parties : un dossier complet et une publication d'articles réguliers. La trame principale de la gazette est constituée d'un dossier mis en ligne le premier  jour du mois comprenant une étude simple et abordable de deux livres différents, un tableau récapitulatif. On trouve également une rubrique vers et prose sur le même thème et enfin une bibliographie comprenant les références et le prix des ouvrages proposés. Je choisis les éditions à petits prix...

Des articles sont publiés à côté de ce dossier pour mettre en relief le thème dans un esprit de divertissement, une sorte de récréation...On peut se cultiver en s'amusant !

 

Pourquoi avez-vous choisi de mettre en avant les auteurs classiques ?

Je reviens toujours à eux, même si je lis par ailleurs des auteurs contemporains. Je pense que la« fréquentation » des premiers est une vraie source d'inspiration et de réflexion que je ne retrouve pas forcément dans tous les livres publiés de nos jours...

 

Que faut-il vous souhaiter pour l'année qui débute ?

Que le pari d'intéresser les lecteurs sur des sujets réputés ardus et sur des lectures considérées à tort comme dépassées soit gagné !

 

*journal d'André Gide (1942-1949) Gallimard .

** "Mais de nos jours, ce que l'on estime avant tout, ce sont en musique, peinture ou littérature des points de départ, dussent-ils mener à rien ; sans presque plus aucun souci de cette transmission, de cette continuité dont est faite la vraie culture".

 

gazette-tetiere.jpgSi vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être  Le cadeau d'anniversaire : la bannière de Litteratus

Tag(s) : #On parle de la Gazette
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog