Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Parlez-moi d'amour... dans la littérature

Repères : le thème du mariage : l'étude

La définition de l'étreinte

Après avoir abordé, dans le cadre de la présentation du thème consacré au mariage, le cheminement logique d'un être allant de sa décision de s'engager à sa concrétisation, il est aussi un sujet plus intime, rarement abordé dans la Littérature dite non érotique, et qui vous sera proposé dans notre étude. Il s'agit de l'étreinte.

Comment préciser ce mot ? Le dictionnaire le définit comme l'action de serrer tendrement un être aimé dans ses bras, un embrassement.

Derrière ce mot se cache toute cette part indicible qui comprend un simple embrassement mais aussi une véritable relation physique. Dans les deux cas, l'expérience sensible, toujours unique, apparaît difficile à mettre en mots. Et c'est la littérature qui possède précisément ce don unique de donner chaque fois un éclairage singulier à l'intime.

Deux conceptions opposées de l'amour

Si « l'éternité est l'anagramme d'étreinte » comme le pense Montherlant*, il n'est pourtant pas sûr que l'étreinte puisse forcément aller de pair avec l'éternité.

Il existe en effet plusieurs conceptions de l'amour que l'on peut schématiquement résumer entre légèreté et sérieux dans le don de soi.

Voilà deux conceptions extrêmes et opposées de l'amour charnel qui vont nous occuper durant les prochains articles au travers de la lecture d'œuvres très différentes :

- La sonate à Kreutzer, roman écrit par Léon Tolstoï lors d'une crise spirituelle et existentielle et publié en 1889. Il s'agit d'une véritable charge contre le mariage. Sa femme, Sophie Tolstoï s'en sera émue au point de rédiger, à son tour, des opus, deux apologies...

- Lettre à Laurence, récit de Jacques de Bourbon-Busset, publié en 1989 qui s'adresse à l'épouse décédée de l'écrivain.

Nous sommes en présence de deux conceptions du mariage, de deux conceptions de l'étreinte... précisément.

(*les jeunes filles, Montherlant,)

Repères à suivre: 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article