Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Œdipe de Voltaire (4)

 

Œdipe de Voltaire (4)

 

Adaption du mythe d'Oedipe par Voltaire

Repères : thème des mythes : présentation

Version du XVIIIème siècle

Il a été mis à l’honneur dans l’article précédent la version d’Œdipe par Corneille. Achevons si vous le voulez bien le traitement littéraire de ce mythe par la lecture d’un extrait de la pièce de théâtre de Voltaire, en alexandrin, qui est une œuvre de jeunesse et la première signée non plus Arouet.

Le héros se révèle-en dépit de ses efforts- auteur des forfaits qu’il a pourtant cherché à éviter. Mais le caractère irrésistible de l’oracle l’a entraîné vers le crime. On note dans l'extrait l’accès de rage et de colère du héros qui rejette sa vindicte sur les dieux…

 

ŒDIPE. 

Le voilà donc rempli cet oracle exécrable
Dont ma crainte a pressé l’effet inévitable !
Et je me vois enfin, par un mélange affreux,
Inceste et parricide, et pourtant vertueux.
Misérable vertu, nom stérile et funeste,
Toi par qui j’ai réglé des jours que je déteste,
À mon noir ascendant tu n’as pu résister :
Je tombais dans le piège en voulant l’éviter.
Un dieu plus fort que toi m’entraînait vers le crime ;

Sous mes pas fugitifs il creusait un abîme ;
Et j’étais, malgré moi, dans mon aveuglement,
D’un pouvoir inconnu l’esclave et l’instrument.
Voilà tous mes forfaits ; je n’en connais point d’autres.
Impitoyables dieux, mes crimes sont les vôtres,
Et vous m’en punissez !… où suis-je ? Quelle nuit
Couvre d’un voile affreux la clarté qui nous luit ?
Ces murs sont teints de sang ; je vois les Euménides
Secouer leurs flambeaux vengeurs des parricides ;
Le tonnerre en éclats semble fondre sur moi ;
L’enfer s’ouvre… ô Laïus, ô mon père ! Est-ce toi ?
Je vois, je reconnais la blessure mortelle
Que te fit dans le flanc cette main criminelle.
Punis-moi, venge-toi d’un monstre détesté,
D’un monstre qui souilla les flancs qui l’ont porté.
Approche, entraîne-moi dans les demeures sombres ;
J’irai de mon supplice épouvanter les ombres.
Viens, je te suis."

Œdipe de Voltaire, acte V, scène IV

http://fr.wikisource.org/wiki/%C5%92dipe_%28Voltaire%29/%C5%92dipe

 

repères à suivre : le mythe de Don Juan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lizagrèce 18/01/2014 17:33


Oui j'ai vu ... Mais à vrai dire je n'en n'ai jamais vu jouées ...

Litteratus 18/01/2014 19:06



j'ai un aveu à te faire : moi nons plus...



lizagrèce 16/01/2014 17:43


Je n'en connais aucune il me semble !

Litteratus 18/01/2014 15:04



il y a un début à tout !



Distribution de prospectus 15/01/2014 15:44


Merci pour le travail que vous faites sur ce blog qui contient pas mal de bons articles. 

Litteratus 16/01/2014 15:57



plus de bons que de mauvais ?



lizagrèce 15/01/2014 12:30


J'ignorais que Voltaire avait écrit pour le théâtre ...

Litteratus 16/01/2014 15:56



un nombre importants de pièces : 15*


 


*cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Pi%C3%A8ce_de_th%C3%A9%C3%A2tre_de_Voltaire