Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Lettre destinée à prodiguer des conseils (Sénèque)

Le thème de la correspondance offre aussi la possibilité de lire des lettres offrant des conseils avisés comme celui du stoïcien Sénèque au jeune Lucilius.

lettre à Lucillius, Sénèque, temps, stoïcien, thème, correspondance

 

Repères: thème de la correspondance : présentation

Dans l'article précédent, nous avons parcouru la plus fameuse lettre ouverte, celle de Zola au Président Félix Faure, voyons aujourd'hui une correspondance entre un stoïcien et un jeune homme avide de philosopher avec un maître.

Sénèque

Philosophe stoïcien et conseiller sous le règne de Caligula, il est l'éducateur du jeune Néron. Il entre en disgrâce et s'exile. Il est acculé par Néron au suicide.

Stoïcien

Sénèque est un stoïcien. Il s'agit d'un courant de pensée qui distingue les choses qui dépendent de nous et les autres qui ne dépendent pas de nous. C'est une philosophie qui nous invite à rechercher le bonheur et la liberté dans le domaine des actions que nous pouvons mener et à nous résigner dans les autres cas.

La problématique du temps est intéressante puisqu'elle entre dans la catégorie des choses sur lesquelles nous n'avons a priori pas de prise.

Temps

Comment gérer son temps et en user de la meilleure des façons ? Lisons ensemble la lettre adressée à Lucilius par Sénèque : ce sont des conseils empreints de sagesse.

« Suis ton plan, cher Lucilius ; reprends possession de toi-même : le temps qui jusqu’ici t’était ravi, ou dérobé, ou que tu laissais perdre, recueille et ménage-le. Persuade-toi que la chose a lieu comme je te l’écris : il est des heures qu’on nous enlève par force, d’autres par surprise, d’autres coulent de nos mains. Or la plus honteuse perte est celle qui vient de négligence ; et, si tu y prends garde, la plus grande part de la vie se passe à mal faire, une grande à ne rien faire, le tout à faire autre chose que ce qu’on devrait. Montre-moi un homme qui mette au temps le moindre prix, qui sache ce que vaut un jour, qui comprenne que chaque jour il meurt en détail ! Car c’est notre erreur de ne voir la mort que devant nous : en grande partie déjà on l’a laissée derrière ; tout l’espace franchi est à elle.

Persiste donc, ami, à faire ce que tu me mandes : sois complètement maître de toutes tes heures. Tu dépendras moins de demain, si tu t’assures bien d’aujourd’hui. Tandis qu’on l’ajourne, la vie passe. Cher Lucilius, tout le reste est d’emprunt, le temps seul est notre bien. C’est la seule chose, fugitive et glissante, dont la nature nous livre la propriété ; et nous en dépossède qui veut. Mais telle est la folie humaine : le don le plus mince et le plus futile, dont la perte au moins se répare, on veut bien se croire obligé pour l’avoir obtenu ; et nul ne se juge redevable du temps qu’on lui donne, de ce seul trésor que la meilleure volonté ne peut rendre. (...) »

Sénèque, Lettres à Lucilius, (Lettre I. Sur l’emploi du temps.) (-2 avt JC- 65 ap.JC) 

Repères à suivre: Lettre anonyme (Labiche) 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être Les variations du temps (V) : le temps des soucis (Esope)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrece 23/10/2009 13:33


Le temps ets notre bien le plus précieux en effet ... Autant ne pas le gaspiller certes mais c'est souvent un luxe de le prendre


LITTERATUS 23/10/2009 19:55


Le temps est un thème que je traiterai au mois de décembre ! Vaste sujet !!!


La mansardienne 20/10/2009 10:43


Je suis d'autant plus preneuse des conseils universels de ce cher Sénèque, que depuis que je suis malade la chose la plus importante qui ait changé dans ma vie c'est mon rapport au temps. J'ai
pris tout à coup conscience qu'il n'y a plus de temps à perdre avec des futilités, la vie est courte et ne tient qu'à un fil...


LITTERATUS 21/10/2009 08:18


Le temps prend alors une dimension essentielle, on cherche à se débarasser des scories qui polluent nos vies.


Quichottine 19/10/2009 20:10


Il avait de bonnes idées, je vais y réfléchir sérieusement dans les jours qui viennent.

Passe une belle soirée.


LITTERATUS 21/10/2009 08:16


Merci Quichottine. La fuite du temps est en effet à méditer !


cath 19/10/2009 20:02


Je ne veux plus tuer le temps !


LITTERATUS 21/10/2009 08:18


L'ennui est un mal curable !


Val 19/10/2009 15:22


maîtrisons notre temps !


LITTERATUS 21/10/2009 08:15


Exactement !