Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le temps des souvenirs (Théodore de Banville)

Le thème du temps dans la littérature permet aussi d'évoquer la nostalgie avec des souvenirs de l'enfance comme celle de Théodore de Banville.

thème, temps, Banville, nostalgie, enfance

 

Repères: thème du temps: les variations du temps (4) 

Dans l'article précédent, il a été question du temps suspendu, découvrons aujourd'hui le temps des souvenirs.

Mémoire

Les variations sur le temps se penchent sur la notion de mémoire, réceptacle de nos souvenirs qu'ils soient heureux ou pénibles...

Intéressons-nous à ceux qui ont jalonné une ou plusieurs époque(s) bénie(s) de nos vies, laissons les autres de côté un instant...

La Gazette vous propose de vous plonger dans les doux souvenirs d'un grand poète qui se prend à se remémorer ses souvenirs d'enfance.

Le temps des souvenirs s'ouvre ainsi sous forme d'un sonnet d'une fraîcheur absolue d'un poète, ami de Hugo.

****

Lorsque ma sœur et moi, dans les forêts profondes,
Nous avions déchiré nos pieds sur les cailloux,
En nous baisant au front tu nous appelais fous,
Après avoir maudit nos courses vagabondes.

Puis, comme un vent d'été confond les fraîches ondes
De deux petits ruisseaux sur un lit calme et doux,
Lorsque tu nous tenais tous deux sur tes genoux,
Tu mêlais en riant nos chevelures blondes.

Et pendant bien longtemps nous restions là blottis,
Heureux, et tu disais parfois : Ô chers petits.
Un jour vous serez grands, et moi je serai vieille !

Les jours se sont enfuis, d'un vol mystérieux,
Mais toujours la jeunesse éclatante et vermeille
Fleurit dans ton sourire et brille dans tes yeux.

Théodore de Banville, Roses de Noël (1845)

Repères à suivre: Le temps des soucis (Esope) 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves 15/12/2009 13:05



Comme je le disais dans une de mes réponses à un commentaire sur mon blog, les souvenirs surgissent quand je regarde un tableau.
Jean-Yves



LITTERATUS 15/12/2009 13:49


On sent ta grande sensibilité artistique ! J'ai aussi l'impression que ton oeil perçoit l'âme d'un tableau et de son auteur : je suis toujours sous le charme de l'analyse du peintre Constable...
Mais comment regarder un tableau ?
http://culture-jym.over-blog.fr/article-comment-regarder-un-tableau-7-monet-41146728.


lizagrèce 11/12/2009 14:46


Pour moi c'est impossible ! Ma vie est  un roman ...


LITTERATUS 11/12/2009 15:53


c'est bien ce que je pensais ! tu raisonnes en chapitres !


Nathlie 11/12/2009 13:29


bravo pour ce texte inconnu qui ressort formidablement .merci


LITTERATUS 11/12/2009 15:52


Il est en effet tombé dans l'oubli ! une occasion à saisir !


flora 11/12/2009 08:53


Les souvenirs... Est-ce un signe de vieillissement que de se tourner de plus en plus souvent vers eux? Dans quels soucis? De laisser cette trace éphémère et tout à fait relative? De la crainte d'un
présent hostile et d'un avenir incertain? Si on a du talent, cela peut être un exercice de style intéressant. Si on est Proust, cela peut même devenir un chef d'oeuvre...


LITTERATUS 11/12/2009 13:26


la question est bien posee .... chacun a sa propre reponse....


tilk 10/12/2009 23:59


c'est vrai que l'on a du mal a voir sa mère vieillir
très beau poème
tilk


LITTERATUS 11/12/2009 08:24


C'est une atteinte du temps insupportable...