Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

L'homme de foi (Bossuet)

L'homme de foi exerce une vocation, mais aussi un métier lorsqu'on songe à la formation longue et complexe à laquelle le prêtre est soumis. Retrouvez la force d'un texte dans la bouche de Bossuet, homme de lettres du 17e siècle
 

Bossuet, ecrivain, sermon, thème, travail, litterature

 

Repères: thème du travail: les tourments et les joies du métier (8)

Homme de foi

La Gazette s'intéresse à tout type de métier. Elle vous propose aujourd'hui de prendre en considération le travail de l'homme de foi.

Prenons le cas d'un prêtre en charge de réveiller des consciences passablement endormies.

Un bon sermon

Relisons le sermon sur la dignité des pauvres prononcé par Bossuet. Étonnons-nous de la force de son propos dispensé il y a près de quatre siècles à la Cour de France.

Un sermon presque un discours politique sur la solidarité entre les hommes !

****

« Mais n’attendons pas cette heure fatale, et, pendant que le temps le permet, pratiquons ce conseil de saint Paul: Alter alterius onera portate: «Portez vos fardeaux les uns les autres». Riches, portez le fardeau du pauvre, soulagez sa nécessité, aidez-le à soutenir les afflictions sous le poids desquelles il gémit : mais sachez qu’en le déchargeant vous travaillez à votre décharge ; lorsque vous lui donnez, vous diminuez son fardeau, et il diminue le vôtre; vous portez le besoin qui le presse il porte l’abondance qui vous surcharge. Communiquez entre vous mutuellement vos fardeaux, «afin que les charges deviennent égales»: ut fiat œqualitas, dit saint Paul. Car quelle injustice, mes frères, que les pauvres portent tout le fardeau, et que tout le poids des misères aille fondre sur leurs épaules ! S’ils s’en plaignent et s’ils en murmurent contre la Providence divine, Seigneur, permettez-moi de le dire, c’est avec quelque couleur de justice : car étant tous pétris d’une même masse, et ne pouvant pas y avoir grande différence entre de la boue et de la boue, pourquoi verrons-nous d’un côté la joie, la faveur, l’affluence ; et de l’autre la tristesse, et le désespoir, et l’extrême nécessité, et encore le mépris et la servitude? Pourquoi cet homme si fortuné vivrait-il dans une telle abondance, et pourrait-il contenter jusqu’aux désirs les plus inutiles d’une curiosité étudiée, pendant que ce misérable, homme toutefois aussi bien que lui, ne pourra soutenir sa pauvre famille, ni soulager la faim qui le presse ? Dans cette étrange inégalité, pourrait-on justifier la Providence de mal ménager les trésors que Dieu met entre des égaux, si par un autre moyen elle n’avait pourvu au besoin des pauvres, et remis quelque égalité entre les hommes ?

C’est pour cela, chrétiens, qu’il a établi son Église, où il reçoit les riches, mais à condition de servir les pauvres ; où il ordonne que l’abondance supplée au défaut, et donne des assignations aux nécessiteux sur le superflu des opulents. Entrez, mes frères, dans cette pensée : si vous ne portez le fardeau des pauvres, le vôtre vous accablera ; le poids de vos richesses mal dispensées vous fera tomber dans l’abîme : au lieu que, si vous partagez avec les pauvres le poids de leur pauvreté, en prenant part à leur misère, vous mériterez tout ensemble de participer à leurs privilèges. »

Bossuet, Sermon sur l’éminente dignité des pauvres (1659) source www.scuola.com/cms/scarica_file_allegato.asp?id=6012

Repère à suivre: l'étude 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 22/03/2010 13:55



Je l'avoue, je passe mon tour sur les discours religieux.
En athée primaire et laïque indécrottable, j'ai tendance à me contenter des mots très simples : liberté, égalit, fraternité. 



LITTERATUS 22/03/2010 14:30


Indépendamment des considérations religieuses, la pensée de Bossuet est redécouverte de nos jours. La fraternité est précisément opposée aux grands du monde du Grand Siècle : un pari audacieux pour
l'époque...


lyly 20/03/2010 09:07


Bonjour L

Une belle utopie ! Les hommes sont si individualistes que peu ont ces qualités de coeur ! Excuses mon ton désabusé !
Cette lecture est néanmoins intéressante bien sûr !
Je te souhaite un bon week-end, bises, Lyly  


Source : petitemimine.centerblog.net sur centerblog." />


LITTERATUS 21/03/2010 11:09


il opérait un réveil des consciences...


Pascal 19/03/2010 19:15


'Le poids de vos richesses mal dispensées vous fera tomber dans l’abîme'. Je vais penser a ça la prochaine fois que
je croise une Aston Martin plutôt que d'en vouloir une... A+ Lit


LITTERATUS 19/03/2010 19:28


exactement !


lizagrèce 19/03/2010 17:42


Si les sermons de Bosset pouvaient être entendus à l'heure actuelle où les richesses sont de plus en plus mal et inéquitablement distribuées ...


LITTERATUS 19/03/2010 17:47


Bossuet pourrrait redevenir à la mode !


flora 19/03/2010 09:40


Toutefois, la justice du seul Dieu n'a pas tout à fait fait ses preuves : à moins nous en remettre à ce qui nous attend après la mort, très hypothétiquement...


LITTERATUS 19/03/2010 12:38


On peut lire Bossuet sans partager ses croyances. On redécouvre cet auteur tombé dans l'oubli : cf lien que j'ai trouvé intéressant :
http://www.fabula.org/revue/document5308.php