Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par LITTERATUS

3532165446_6cbaa960e7.jpg

Le Travail d'un artiste-peintre nécessite une certaine technique et beaucoup d'inspiration.

La Gazette vous propose d'assister à une leçon magistrale donnée par un vieux peintre à deux apprentis : la passion créatrice en action.

Avis à tous les peintres confirmés ou en herbe...



****

« Tout en parlant, l'étrange vieillard touchait à toutes les parties du tableau : ici deux coups de pinceau, là un seul, mais toujours si à propos qu'on aurait dit une nouvelle peinture, mais une peinture trempée de lumière. Il travaillait avec une ardeur si passionnée que la sueur se perla sur son front dépouillé ; il allait si rapidement par de petits mouvements si impatients, si saccadés, que, pour le jeune Poussin il semblait qu'il y eût dans le corps de ce bizarre personnage un démon qui agissait par ses mains en les prenant fantastiquement contre le gré de l'homme. L'éclat surnaturel des yeux, les convulsions qui semblaient l'effet d'une résistance donnaient à cette idée un semblant de vérité qui devait agir sur une jeune imagination. Le vieillard allait disant : -- paf, paf, paf ! voila comment cela se beurre, jeune homme ! venez, mes petites touches, faites-moi roussir ce ton glacial ! Allons donc ! Pon ! Pon ! Pon ! disait-il en réchauffant les parties où il avait signalé un défaut de vie, en faisant disparaître par quelques plaques de couleur les différences de tempérament, et rétablissant l'unité de ton que voulait une ardente Egyptienne.

-- Vois-tu, petit, il n'y a que le dernier coup de pinceau qui compte. Porbus en a donné cent, moi, je n'en donne qu'un. Personne ne nous sait gré de ce qui est dessous. Sache bien cela !

Enfin ce démon s'arrêta, et se tournant vers Porbus et Poussin muets d'admiration, il leur dit : -- Cela ne vaut pas encore ma Belle-Noiseuse, cependant on pourrait mettre son nom au bas d'une pareille œuvre. Oui, je la signerais, ajouta-t-il en se levant pour prendre un miroir dans lequel il la regarda.»

Balzac, le chef d'oeuvre inconnu, chapitre 1er, Wikisource.


gazette-tetiere.jpg

Si vous avez aimé cet article, vous aimererez certainement Le thème du voyage littéraire en dessin

 

Commenter cet article

ASP 25/03/2010 14:17


Paf ! paf ! paf ! et Pon! pon ! pon ! et Hop là ! un beau tableau ... C'est bizarre j'ai eu beau essayer et essayer encore, ça ne marche pas ... Je préfère laisser ça à mon mari qui, à chaque fois
qu'il dessine pour les enfants (un dinosaure, une princesse dans son jardin, un arbre avec un oiseau dedans ...) ou qu'il esquisse leur portrait, sourit toujours. Ce doit être ça
l'inspiration ...


LITTERATUS 25/03/2010 14:34


L'inspiration  pleine de joie ! Heureusement qu'il existe des artistes qui n'ont pas besoin d'être tourmentés pour créer !


JEan-Yves 19/03/2010 09:27


et zou un de plus à mettre en attente de lecture, j'adore... parallèlement à ceux de Maupassant je lis aussi Marcel Aymé "La bonne peinture"
Jean-Yves

 


Je t'embrasse


Bonne journée


Jean-Yves



LITTERATUS 19/03/2010 12:36


Une nouvelle très courte à lire donc très rapidement !


Pascal 17/03/2010 23:14


Ca à l'air tellement simple présenté comme cela... j'ai tout de même du mal à y croire (même quand on une certaine maîtrise voire LA maîtrise comme ton vieux peintre). Je veux
dire que j'ai du mal à croire en l'Artiste qui ne doute pas et qui te fait le truc comme ça. Parce que le processus de création est inconscient et... magique et que l'on ne sait JAMAIS ce que cela
va donner ! Et que parfois (souvent?) le meilleur est dû à un accident. Et ça, ça met pas en confiance ! Mais bon... ce que j'en pense, hein... a+


LITTERATUS 18/03/2010 08:19


On sent la fougue du peintre qui se réveille. Mon vieux peintre (sic) dans la suite de la nouvelle va déconcerter ses deux apprentis : les leçons tirées de l'expérience  sont à l'opposé de la
certitude. La belle noiseuse, le tableau peint, est incompréhensible....
un tour de force de Balzac...


lizagrèce 17/03/2010 21:29


Je ne conaissais pas ce texte de Balzac


LITTERATUS 18/03/2010 08:14


c'est une nouvelle de Balzac assez étonnante...le tableau "la belle noiseuse" est une œuvre mythique mais pour une curieuse raison... cf Wikisource


flora 17/03/2010 18:36


C'est bien la formule qui convient : leçon magistrale par l'écriture! C'est vrai qu'il faut peindre tout le tableau en même temps! Le talent est un mystère : quelle alchimie guide la main à travers le regard et le cerveau, cet extraordinaire Q.G. de l'être
humain, ses actes et ses pensées?...


LITTERATUS 18/03/2010 08:12


Le mystère de la création : une fulgurance traduite et mise en action.
On sent que la leçon de peinture vous est totalement familière...