Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Les premiers signes de vieillissement (Sévigné)

8604066020_672c6ce70a.jpg

Une prise de conscience douloureuse

Repères : thème de la vieillesse : présentation

Le vieillissement

Après avoir vu dans l’article précédent la mise en scène de la propre déchéance d’un corps vieillissant à l’approche de la mort, nous verrons aujourd’hui les premiers signes du vieillissement.

Sous la plume d’un auteur de l’époque classique, Madame de Sévigné,  nous verrons qu’en ces mots-là les choses sont dites. Plutôt que de mots, il s’agit plutôt ici de maux physiques lesquels s’accompagnent d’une solide blessure morale. L’auteur de cette lettre adressée à sa fille a pris conscience de ne plus appartenir à la jeunesse. Elle a cinquante ans. On note le désarroi d’une femme qui envisage pour la première fois de trépasser.

Précisons qu’elle vivra encore vingt ans !

****

"À Madame de Grignan - À Paris, vendredi 10ème avril 1676.

Plus j’y pense, ma bonne, et plus je trouve que je ne veux point vous voir pour quinze jours. Si vous venez à Vichy ou à Bourbon, il faut que ce soit pour venir ici avec moi. Nous y passerons le reste de l’été et l’automne ; vous me gouvernerez, vous me consolerez ; et M. de Grignan vous viendra voir cet hiver et fera de vous à son tour tout ce qu’il trouvera à propos. Voilà comme on fait une visite à sa maman que l’on aime, voilà le temps que l’on lui donne, voilà comme on la console d’avoir été bien malade, et d’avoir encore mille incommodités, et d’avoir perdu la jolie chimère de croire être immortelle comme elle le croyait effectivement ; présentement, elle commence à se douter de quelque chose, et se trouve humiliée jusqu’au point d’imaginer qu’elle pourrait bien passer un jour dans la barque comme les autres, et que Caron ne fait point de grâce. Enfin, au lieu de ce voyage de Bretagne que vous aviez si envie de faire, je vous propose et vous demande celui-ci."

 

Correspondances, Madame de Sévigné

http://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_choisies/1676

 

repères à suivre : présentation : l’âge du renoncement (Corneille)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 06/05/2014 15:43

A cette époque 50 ans était en effet un âge bien avancé !