Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les premiers compagnons de jeux (Rollinat)

 

Les premiers compagnons de jeux (Rollinat)

Son alter ego

 (Repères : thème de la Fratrie : introduction)

 

Quel est le meilleur compagnon de jeux de l'enfant si ce n'est son frère ou sa sœur, un autre que soi-même, son alter ego ?

Les souvenirs de l'âge d'or d'une vie, l'enfance, sont en effet liés à des moments intimes, partagés au sein d'une famille.

La Gazette met à l'honneur ce petit poème de Maurice Rollinat qui met en scène deux petits enfants perdus dans la forêt, ce qui n'est pas sans évoquer le conte de Hans et Gretel des frères (!) Grimm.

Nos deux héros se trouvent dépendants l'un de l'autre dans un sentiment ambivalent à la fois de peur mais également de confiance : ils sont ensemble, rien ne peut leur arriver. La lune les protège !

Un texte plein de candeur...

 

***

"Frère et sœur, les petiots, se tenant par la main,
Vont au rythme pressé de leurs bras qu’ils balancent ;
Des hauteurs et des fonds de grands souffles s’élancent,
Devant eux le soir lourd assombrit le chemin.

Survient l’orage ! avec tout l’espace qui gronde,
Avec le rouge éclair qui les drape de sang,
Les barbouille de flamme en les éblouissant ;
Enfin, la nuit les perd dans la forêt profonde.

Ils ont peur des loups ! mais, bientôt,
Ils s’endorment. Et, de là-haut,
La lune qui verdit ses nuages de marbre
Admire en les gazant ces deux êtres humains
Sommeillant la main dans la main,
Si petits sous les si grands arbres !"

 

Frère et sœur, extrait du recueil Paysages et Paysans, Rollinat

http://fr.wikisource.org/wiki/Fr%C3%A8re_et_s%C5%93ur

 

Repères à suivre : introduction : la complicité 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article