Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Les plaisirs de la table : le choix du couvert (Marrot)

5242315425_8e5592e1b0.jpg

Après avoir vu les périlleux scrupules d'un cuisinier célèbre, Vatel, dressons ensemble le couvert.

Mais quel couvert mettre ?

La question peut prêter à sourire chez certains, chez d'autres pas du tout...

Un beau couvert ouvre indéniablement l'appétit.

Voyons même la fascination toute poétique d'un convive pour des assiettes peintes...


****
J'estime ces vieilles auberges
Comme les villes n'en ont pas ;
Dans leur salle, aux rideaux de serges,
On fait d'impayables repas.

La folle bière, aux creux des pintes,
Prélude aux chansons du dessert ;
Dans de grandes assiettes peintes
Un aubergiste lent vous sert

Quelque fruit ou bien des rillettes
Comme les fermières en font ;
Et votre œil suit, sur ces assiettes,
Les beaux dessins qui sont au fond.

On les contemple sans partage :
Ce sont des amoureux furtifs
Qu'un Palissy de bas étage
Fixa sur des émaux naïfs.

Dans un encadrement trés-souple
Aux lisières d'un bois de pins
Est assis un rustique couple
Qui se donne des baisers peints ;

Le pasteur porte une jaquette
Rouge, et la bergère a des bas
Jaunes ; le gars tout bas caquette,
La fille jacasse tout bas.

C'est si vit, qu'on croit les entendre.
Et pour un peu vous craindriez
Qu'un vieux jaloux ne vînt surprendre
Leurs rendez-vous coloriés ;

Et quand l'hôte de sa main rude
Les reporte au bahut ; on suit
D'un regard plein d'inquiétude
Leur silhouette qui s'enfuit.

A leur destin l'on s'intéresse,
On a peur. On tremble pour eux
Que l'hôte dans sa maladresse
Ne casse leur bonheur en deux,
 
Qu'un heurt, une chute soudaine,
Ne mette en morceaux leurs amours,
Et, divisant la porcelaine,
Ne les sépare pour toujours.

Assiettes peintes, le Parnasse contemporain III, Paul Marrot

http://fr.wikisource.org/wiki/Assiettes_peintes

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flora 10/06/2011 12:12



Comme quoi, la table : centre de la vie familiale...



Litteratus 10/06/2011 15:39



l'importance de la prise de repas en commun !



lizagrèce 08/06/2011 22:06



Je comprends le plaisir de manger dans de belles assiettes ... C'est important car la gastronomie fait appel aussi à l'oeil et pourquoi pas à l'ouïe:  le bruit de l'argenterie dans une
assiettes en porcelaine, celui de la cuillère en bois dans l'écuelle enterre - le bruit des baguettes en jade dans le bol en émaux ...


http://maisondeliza.over-blog.fr



Litteratus 10/06/2011 15:38



un pur moment de poésie...



Cristofol Michel 08/06/2011 08:06



Un bien joli poème qui nous révèle la présence de fragiles véritables petits tableaux de peinture qui ornent souvent nos assiettes de porcelaine. Beaucoup de sensibilité et de sens de
l'observation. Où la présentation et le contenant importent autant que le contenu dans un art véritable qu'est celui de la cuisine.



Litteratus 08/06/2011 20:05



J'ai pour ma part l'étrange souvenir d'assiettes avec les fables de la Fontaine...