Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Les formes archaïques d’industrie sous l’Antiquité grecque (Aristote)

Les formes archaïques d’industrie sous l’Antiquité grecque (Aristote)

 

Où il est question de Thalès….

thème : l'industrie : une industrie archaïque

Le monopole des pressoirs

Nous avons abordé dans l’article précédent la « première grève » de l’histoire chez les Pharaons, voyons aujourd’hui les mentions figurant dans des écrits sur des embryons d’industrie. Un exemple nous est donné par Aristote. Il concerne le philosophe et mathématicien Thalès qui mit au point une stratégie gagnante avec la monopolisation de tous les pressoirs de la ville…

 

"§ 5. Je citerai ce qu’on raconte de Thalès de Milet ; c’est une spéculation lucrative, dont on lui a fait particulièrement honneur, sans doute à cause de sa sagesse, mais dont tout le monde est capable. Ses connaissances en astronomie lui avaient fait supposer, dès l’hiver, que la récolte suivante des olives serait abondante ; et, dans la vue de répondre à quelques reproches sur sa pauvreté, dont n’avait pu le garantir une inutile philosophie, il employa le peu d’argent qu’il possédait à fournir des arrhes pour la location de tous les pressoirs de Milet et de Chios ; il les eut à bon marché, en l’absence de tout autre enchérisseur. Mais quand le temps fut venu, les pressoirs étant recherchés tout à coup par une foule de cultivateurs, il les sous-loua au prix qu’il voulut. Le profit fut considérable ; et Thales prouva, par cette spéculation habile, que les philosophes, quand ils le veulent, savent aisément s’enrichir, bien que ce ne soit pas là l’objet de leurs soins.

§ 6. On donne ceci pour un grand exemple d’habileté de la part de Thalès ; mais, je le répète, cette spéculation appartient en général à tous ceux qui sont en position de se créer un monopole. Il y a même des Etats qui, dans un besoin d’argent, ont recours à cette ressource, et s’attribuent un monopole général de toutes les ventes.

§ 7. Un particulier, en Sicile, employa les dépôts faits chez lui à acheter le fer de toutes les usines ; puis, quand les négociants venaient des divers marchés, il était seul à le leur vendre ; et, sans augmenter excessivement les prix, il gagna cent talents pour cinquante.(...)"

 

La Politique, Aristote

http://fr.wikisource.org/wiki/La_Politique/Traduction_Barth%C3%A9lemy-Saint-Hilaire

 

repères à suivre : présentation : les ouvriers au Moyen-âge

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article