Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La poésie, source d'une œuvre symphonique (Mallarmé/Debussy)

Les emprunts de la musique au registre littéraire se trouve dans la poésie de Mallarmé, Un après-midi d'un faune, mise en musique par une symphonie de Claude Debussy, Le Prélude à l'Après-midi d'un faune, en mi majeur, sous-titré Églogue pour orchestre d'après Stéphane Mallarmé, composé entre 1892 et 1894.

mallarmé, debussy, après midi d'un faune, musique, poésie, emprunt

Repères : thème de la musique : emprunts 

Emprunts

Si la littérature s'est beaucoup inspirée de la musique, inversement cette dernière a puisé chez de nombreux auteurs le sujet de l'intrigue qu'elle a mis en notes. Dans les articles qui vont suivre, nous ferons des parallèles entre les deux arts :

Après-midi d'un faune

Poursuivons notre recherche des emprunts de la musique au registre littéraire. Après l'opéra, la comédie musicale, les lieder, intéressons-nous à la musique instrumentale.

Mallarmé a écrit un poème intitulé un après-midi d'un faune que Debussy a mis en musique.

Un faune* est une créature légendaire romaine qui a un torse humain, des oreilles pointues, des pieds et des cornes de chèvre.

Lisons un court extrait et écoutons la mélodie qui en découle.

"(...)

Ô bords siciliens d’un calme marécage
Qu’à l’envi des soleils ma vanité saccage,
Tacites sous les fleurs d’étincelles, CONTEZ
» Que je coupais ici les creux roseaux domptés
» Par le talent ; quand, sur l’or glauque de lointaines
» Verdures dédiant leur vigne à des fontaines,
» Ondoie une blancheur animale au repos :
» Et qu’au prélude lent où naissent les pipeaux,
» Ce vol de cygnes, non ! de naïades se sauve
» Ou plonge…
» Ou plonge… Inerte, tout brûle dans l’heure fauve

Sans marquer par quel art ensemble détala
Trop d’hymen souhaité de qui cherche le la :
Alors m’éveillerais-je à la ferveur première,
Droit et seul, sous un flot antique de lumière,
Lys ! et l’un de vous tous pour l’ingénuité.(...)"

Un après-midi d'un faune, Mallarmé,

http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Apr%C3%A8s-midi_d%E2%80%99un_faune_%281876%29

source :

faune : https://www.cnrtl.fr/definition/faune

repère à suivre : Rousseau et l'opéra
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serva 14/09/2011 09:08


Même Ravel disait "si une musique nous accueille à l'entrée du Paradis je voudrais que ce soit ce Prélude"! N'empêche Debussy musicien, puis Nijinsky chorégraphe, ont un peu fait oublier le texte
du poème. Il n'y en a qu'une mise en scène par Louis Latourre visible en ligne. Elle représente plus le poète que le faune: http://www.youtube.com/watch?v=Qln_f3haFoE
http://www.youtube.com/watch?v=8_5O-Z3hwn0&feature=mfu_in_order&list=UL


Litteratus 14/09/2011 11:23



Merci pour ce commentaire pointu et pour ce lien intéressant en dépit de la piètre qualité de l'image... Retour au texte primordial !



ASP 04/11/2010 14:11



Je pourrais me passer ce morceau en boucle sans m'en lasser !! Cette période est d'une richesse incroyable pour la musique et pour la littérature (pour le dessin et la peinture également !). Dans
le même esprit tu écouteras ce cantique de Jean Racine par Gabriel Fauré qui, est de toute beauté : http://www.youtube.com/watch?v=oY2b9ccPS94. Fauré a composé beaucoup de morceaux d'après des poëmes de Baudelaire, Verlaine ... Que d'oeuvres à
lire, à écouter, à regarder, à ressentir et à partager !!!!!



Litteratus 04/11/2010 16:21



Je connais tes goûts en la matière et je savais que ce morceau te plairait. Le cantique de Jean Racine est lui aussi merveilleux ! amie de la musique, bonsoir !



Pascal 30/10/2010 15:24



Ah pas mal la photo ! La musique manque un peu de peps par moment. A+ Lit



Litteratus 31/10/2010 12:38



En plus, l'enregistrement n'est pas de très bonne qualité !