Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

 

 

2307340784_1c292ff9f4.jpg

 

 

Repères : Tour d'Angleterre : Cambridgeshire

 

 

L'excellence sportive

Il est un lieu où l'excellence sportive présente autant de valeur que la réussite académique : il s'agit de l'université anglaise en général et d'Oxford et de Cambridge en particulier. Nous avons déjà longuement déambulé sur les rives de la première. Arrêtons-nous, si vous le voulez bien, dans ce second lieu de prestige situé à 80 km au Nord de Londres.

Beaucoup d'internationaux sportifs sont issus du circuit universitaire et de cette université, on pense à Harold Abrahams vainqueur du 100 mètres en 1924 dont nous parlerons prochainement puisque les « chariots de feu » seront le point commun des articles à venir...

 

Il est temps de rappeler l'usage constant qui prévaut invariablement dans chaque commémoration et qui s'étend à chaque évènement sportif avant une rencontre internationale...

 

La glorification d'une nation

Il est en effet de coutume dans chaque rencontre sportive internationale de chanter un hymne particulier qui glorifie les hauts faits de la Nation.

Il s'agit de Jerusalem dont les paroles proviennent du poème de William Blake (1757-1827) dont vous pourrez écouter la merveilleuse mélodie.

 

 

And did Those feet in ancient times
Walk upon England’s mountains green?
And was the Holy Lamb of God
On England’s pleasant pastures seen?
And did the Countenance Divine
Shine forth upon our clouded hills?
And was Jerusalem builded here
Among those dark Satanic Mills?
Bring me my Bow of Burning Gold;
Bring me my Arrows of Desire;
Bring me my Spear; O clouds Unfold!
Bring me my Chariot of Fire!

I will not cease from Mental Fight,
Nor shall my Sword sleep in my hand,
Till we have built Jerusalem
In England’s green and pleasant Land.

 

Et ces pieds dans ces anciens temps ont-ils gravi les monts verts de l'Angleterre ?

Et l'Agneau de Dieu a-t-il été vu broutant les beaux pâturages anglais ?

 

 

Et Dieu a-t-il luit sur nos collines assombries ?

Et est-ce que Jérusalem a été construite ici
Parmi ces ténébreux moulins sataniques?

 

Apportez-moi mon arc d'or brûlant !
Apportez-moi mes flèches de désir !
Apportez-moi ma lance! Ô nuages dévoilés !

Apportez-moi mon char de feu !

 

Je ne cesserai point ce combat intérieur
Ni mon épée ne sommeillera dans ma main,
Jusqu'à ce que nous ayons construit Jérusalem
Sur la terre verte et agréable d'Angleterre ."

 

 

 

 

 

 

Repères à suivre : Les chariots de feu de Hugh Hudson

 

 

 

Commenter cet article