Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Les animaux du monde littéraire : l'âne prodigieux (Charles Perrault)

5139376300_43c56a0ea9.jpg

 

Après l'ode à l'alouette de Ronsard, quittons la Renaissance pour le XVIIème siècle avec un auteur connu  pour ses contes merveilleux...

 

Dans l'œuvre de Charles Perrault, les animaux jouent un rôle important.

 

Examinons ensemble le rôle symbolique joué par ...l'âne.

 

Ce dernier exerce dans le conte qui suit un pouvoir magique : celui de donner de beaux louis d'or à son maître devenu immensément riche.

 

Il connaîtra néanmoins un sort peu enviable puisqu'il sera sacrifié pour les beaux yeux de la fille du roi, laquelle s'enfuira avec ....la peau de la bête.

 

***

 

"Dans son vaste et riche Palais
Ce n’était que magnificence ;
Partout y fourmillait une vive abondance
De Courtisans et de Valets ;
Il avait dans son Écurie
Grands et petits chevaux de toutes les façons ;
Couverts de beaux caparaçons
Roides d’or et de broderie ;
Mais ce qui surprenait tout le monde en entrant,
C’est qu’au lieu le plus apparent,
Un maître Âne étalait ses deux grandes oreilles.
Cette injustice vous surprend,
Mais lorsque vous saurez ses vertus nonpareilles,
Vous ne trouverez pas que l’honneur fût trop grand.
Tel et si net le forma la Nature
Qu’il ne faisait jamais d’ordure,
Mais bien beaux Écus au soleil
Et Louis de toute manière,
Qu’on allait recueillir sur la blonde litière
Tous les matins à son réveil."

 

Peau d'âne, Perrault

http://fr.wikisource.org/wiki/Peau_d%E2%80%99%C3%A2ne


gazette-tetiere.jpg

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être Les variations du temps (VI) : le temps des réalités (Charles Perrault)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 09/02/2011 12:58



En ce moment c'est international : le plan d'austérité ...Je suis bien placée pour la savoir. mais au moins ici on a pas encore touché aux bibliothèques



Litteratus 10/02/2011 13:31



chanceuse !



Cat 08/02/2011 21:46



La littérature fourmille de destin d'ânes malheureux, et en voici un que tu fais bien de nous rappeler ici!



Litteratus 09/02/2011 08:36



l'analyse de ce conte que ce soit sur le plan littéraire ou sur le plan psychanalytique est passionnante...



lizagrèce 08/02/2011 15:33



Manquait plus que ça ...



Litteratus 09/02/2011 08:35



cela s'apelle un plan d'austérité en Grande-Bretagne !



lizagrèce 07/02/2011 22:15



Ici il y a encore beaucoup d'ânes ... Maisils  ne servent pas à renflouer la dette publique, seulement à charrier des poids.



Litteratus 08/02/2011 14:25



La Grande Bretagne pense à fermer les bibliothèques pour rembourser sa dette : à chacun ses "ânes"...



flora 07/02/2011 12:34



On en rêve : un âne qui est très propre et qui, de plus, nous assure les subsides... 



Litteratus 07/02/2011 18:44



l'équivalent de la poule aux œufs d'or, en somme !