Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La fraicheur de l'air de la montagne (Eugène Labiche)

 

4581511367_ec57e6351a.jpg

repères : thème des quatre éléments : l'air

La Gazette vous avait proposé durant son Tour de France Littéraire de vous arrêter à Chamonix  pour profiter  d'un moment d'évasion sur la Mer de Glace.

 L'air y est très frais même s'il échauffe les esprits : pour preuve, cette excursion entreprise par un voyageur malhabile et grotesque, immortalisée dans le livre d'or d'une auberge d'altitude.

Deux extraits de scènes vous sont proposés mettant en scène Monsieur Perrichon et les deux prétendants de sa fille, Henriette.

Les règles d'orthographe ne sont pas évidentes pour tout le monde...

***

"Scène VII

Perrichon, avec empressement. - (…) Ah! monsieur l'aubergiste, donnez-moi le livre des voyageurs.

Il s'assied à droite et écrit.

Daniel, à part. - Il paraît qu'il a trouvé sa pensée... la jolie pensée.

Perrichon, achevant d'écrire. - Là!... voilà ce que c'est! (Lisant avec emphase) "Que l'homme est petit quand on le contemple du haut de la mère de Glace!"

Daniel. - Sapristi! c'est fort!

Armand, à part. - Courtisan!

Perrichon, modestement. - Ce n'est pas l'idée de tout le monde.

Daniel, à part. - Ni l'orthographe; il a écrit mère, r, e re!"

 

"Scène X

L'Aubergiste, apportant le registre. - Voilà, Monsieur.

Perrichon. - Merci... Tiens, qui est-ce qui a écrit ça?

Tous. - Quoi donc?

Perrichon, lisant. - "Je ferai observer à M. Perrichon que la mer de Glace n'ayant pas d'enfant, l'e qu'il lui attribue devient un dévergondage grammatical." Signé: "Le Commandant."

Tous. - Hein?

Henriette, bas à son père. - Oui, papa ! mer ne prend pas d'e à la fin.

Perrichon. - Je le savais! Je vais lui répondre à ce monsieur. (Il prend une plume et écrit.) "Le Commandant est un paltoquet!" Signé: "Perrichon.""

Le Voyage de Monsieur Perrichon, Eugène Labiche, wikisource

 

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Voyage_de_Monsieur_Perrichon

 

gazette-tetiere.jpg

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être lire la suite Une lettre anonyme (Labiche)

 

repères à suivre : l'air chaud du Sahel

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 20/08/2011 17:40



J'aime particulièrement cette pièce ... j'avoue que j'ai un faible pour les comédies et vaudevilles de Labiche qui demandent tant aux comédiens : rythme - rapidité



Litteratus 20/08/2011 18:14



Rien n'est plus difficile à jouer que ces vaudevilles et tu en sais bien quelque chose !