Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Le témoignage d'un amour partagé (Bourbon-Busset)

Le témoignage d'un amour partagé (Bourbon-Busset)

****

Repères : le thème du mariage : l'étude

Dans l'article précédent, il a été question de la vision pessimiste de l'amour chez Tolstoï, poursuivons avec l'espérance que nourrit l'œuvre de Bourbon-Busset.

 

Une expérience particulière

Il vous est proposé de découvrir dans cette œuvre épistolaire un authentique hymne à l'amour, d'une pudeur extrême. Le livre s'adresse directement à Laurence, épouse et muse de l'écrivain, décédée.

Veuf de fraîche date, l'homme se sent seul, dépouillé d'une partie de lui-même. Il ressent la nécessité de témoigner de cet amour sans limites. Il éprouve le besoin de s'en ouvrir aux autres tout autant qu'à lui-même. Au travers de ce livre, il fait délibérement le choix de la faire revivre (page 92).

Revivre une expérience unique au travers des mots, voici une singulière expérience qui peut conduire à l'universel dont la littérature est friande.

Loin d'être un ouvrage doloriste, l'auteur considère que la mort de sa femme lui permet de revenir sur cette formidable histoire d'amour partagé durant quarante ans :

« Il fallait ta mort pour que certaines choses pussent être écrites. Souvent, tu me l'avais dit. J'avais protesté, tout en te donnant secrètement raison. » (page 7) C'est en effet une relecture ou « reconstruction «  (page 30) de cette histoire qui est offerte au lecteur à partir du vide immense laissé par sa disparition.

 

Richesse d'une relation placée sous le signe de l'échange

Pourquoi l'écrivain a-t-il choisi de créer une œuvre épistolaire ? La réponse s'impose par elle-même : pour poursuivre la discussion, parfois décousue, mais jamais interrompue entre ces deux êtres passionnés. Nous voici témoins d'une relation humaine, riche, placée sous le signe de l'échange. Le regard de l'un a permis à l'autre d'advenir à lui-même :

«Ton regard a créé mon unité. Je ne me sentais un que sous ton regard. Je pense que chacun de nous est en mesure de faire exister un être, un seul ( c'est déjà beaucoup). On devient soi par l'autre. »(page 19)

Chacun trouve dans l'autre un interlocuteur bienveillant, ce qui permettra à ce couple d'intellectuels hors normes de poursuivre des trajectoires personnelles, le premier dans l'écriture, la seconde dans l'art.

 

Devant tant de réussite conjugale d'une rareté absolue, on pourrait bêtement invoquer la question de la chance en subodorant, avec une pointe de jalousie, l'existence de l'accord parfait dès les premiers instants. Or, tel n'est pas le cas...

 

Repères à suivre : l'étude : une relation de confiance (Bourbon-Busset)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article